Wind Energy Technology Summit June 2021 - L'énergie éolienne : essentielle pour le Green Deal européen

L'énergie éolienne joue un rôle essentiel dans la transition énergétique, notamment au vu de l’échéance de 2050. Où en sommes-nous en 2021 ? Et la technologie ? Vous découvrirez tout cela au cours d'une masterclass riche en inspiration et de deux événements thématiques en juin !

En vertu du Green Deal de la Commission européenne, l'Union européenne doit atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Cela signifie une absence totale d'émissions de gaz à effet de serre, autrement dit zéro émission. Les énergies fossiles seront définitivement hors jeu.

Des investissements majeurs sont indispensables pour réaliser cette ambition. Par exemple dans les sources d'énergie durables et alternatives. L'énergie éolienne, terrestre et offshore, va connaître une croissance importante. Le développement de l'hydrogène renouvelable à partir des énergies éolienne et solaire est également une priorité pour la Commission européenne.  

L'innovation technologique sera déterminante pour la réussite de cette transition énergétique. Des solutions dans diverses disciplines telles que la numérisation sont nécessaires pour réduire davantage les coûts et accroître l'efficacité, la sécurité et la durabilité de ces nouvelles formes d'énergie. Ceci présente aussi des opportunités pour l’industrie belge.

It’s the technology, stupid!

L'énergie éolienne terrestre et offshore connaît une croissance rapide depuis les années 1990. L'Europe a placé la barre encore plus haut pour 2050 : à cette échéance, 300 GW devront provenir de l'énergie éolienne offshore. À titre de comparaison, en Belgique en 2020, nous en sommes à 2 GW ; les Pays-Bas sont à 3 GW et l’Allemagne à 8 GW. Nous allons assister à une augmentation substantielle de l'énergie éolienne en mer. De nouveaux parcs éoliens vont être construits, mais il faudra également assurer leur entretien pendant une période de 25 à 30 ans. La recherche de nouvelles solutions technologiques s’impose afin d’optimiser l’entretien et la gestion, de manière à réduire au minimum l'intervention humaine en mer.

Envie d'en savoir plus ? De rester au courant ? Dans ce cas, vous devez absolument participer à la masterclass « Supportive technologies for (offshore) Wind Energy » les 4, 11 et 18 juin 2021. Au cours de cet événement de trois jours, vous recevrez une vue d’ensemble de toutes les innovations (hautement) technologiques dans le domaine des nouvelles technologies auxiliaires pour la gestion et la maintenance des éoliennes. Il existe une multitude de questions. Quid de l'intelligence artificielle ? Quel rôle peuvent jouer le big data, la surveillance des composants et les digital twins, et où en est actuellement la technologie ? À quoi ressembleront les futures générations d'éoliennes ? Et quel rôle joueront les robots, les navires autonomes et les drones dans la gestion et l’entretien des parcs éoliens ?

Le défi majeur consistera à combiner gains d’efficacité et réductions de coûts. Au cours des différentes sessions, des experts et conférenciers internationaux (Ramboll, Siemens, Anybotics et ORE Catapult) se pencheront de plus près sur les progrès rapides et les opportunités dans le secteur des hautes technologies.          

Hydrogène et dérivés de l'énergie éolienne 

L'Europe fait également de l'hydrogène renouvelable une priorité dans la transition énergétique.
Et c'est là l'objet du deuxième séminaire du sommet : «Emerging offshore technologies « Production of green electrons & molecules at sea » les 8, 15 et 24 juin. Ce séminaire thématique vous guidera dans les dernières tendances du marché et de la technologie et vous fera découvrir quelques projets uniques.

L'objectif ultime est de décarboniser la production d'hydrogène. L'hydrogène renouvelable est une technologie prometteuse qui sera progressivement introduite dans divers secteurs industriels. Au cours de ce séminaire, nous verrons comment se dessine le mariage entre l'énergie éolienne offshore et la production d'hydrogène, mais aussi quels sont les défis (technologiques) pour les années à venir. Nous étudierons également comment l'hydrogène vert peut être utilisé comme source d'énergie sur les navires d'installation et d’entretien utilisés dans le secteur de l'éolien offshore. Nous nous intéresserons aussi à d'autres formes d'énergie renouvelable offshore, notamment l'énergie marémotrice, et à la combinaison de la production d'hydrogène. 

Comment les choses ont-elles évolué ? 

Un autre événement s’annonce : « Back to the future », le 30 juin. Ce séminaire revient sur les évolutions des 20 dernières années dans le secteur de l'énergie éolienne. Les entreprises belges ont joué un rôle important dans l'évolution de l'énergie éolienne. Et bien entendu, nous nous intéresserons également à l'horizon 2030, voire 2050. Des experts et des entreprises spécialisées témoigneront de la manière dont ils ont abordé la question. Quels ont été les facteurs de réussite, quels sont les défis qui exigent encore des solutions ? Quelles innovations technologiques ont fait la différence ? Et quels enseignements pouvons-nous en retirer pour l'avenir ?

La cerise sur le gâteau de cet événement sera l’exposé principal de Henrik Stiesdal, un inventeur et entrepreneur danois qui compte plus de 1.000 brevets à son nom. En 1978, il a conçu l'un des premiers concepts d'éoliennes, le « concept danois » qui est ensuite devenu dominant dans le secteur.

Nous nous réjouissons de rencontrer tous ces innovateurs, des pionniers et des capitaines d'industrie !

Rendez-vous en juin !