Un état de l'art d'une technologie rédigé par une machine

Springer Nature vient de publier le premier livre scientifique dont le contenu a été entièrement généré par une machine. Il porte sur la recherche dans les batteries lithium-ion.

Publié par Springer Nature, c'est le premier livre scientifique dont le contenu a été entièrement généré par une  machine, l’auteur de 'Beta Writer' étant un logiciel développé par l'Université Goethe de Francfort.

Cet ouvrage de 247 pages compile plus de 150 articles de la recherche sur les batteries lithium-ion publiés entre 2016 à 2018 et se veut être un aperçu des dernières tendances.

L'algorithme développé par des linguistes informaticiens s’est basé sur des articles scientifiques publiés par Springer Nature, en a analysé le contenu pour sélectionner les publications les plus pertinentes. Il les a classées ensuite selon des thématiques et a fourni des résumés succincts avec des hyperliens permettant d’accéder aux documents sources originaux.

L’éditeur a fait le choix de ne pas modifier manuellement les textes afin de mettre en évidence l'état actuel et les limites du contenu généré par les machines.

Le livre peut être téléchargé gratuitement.  

Springer Nature souhaite amorcer un débat public sur les possibilités, les implications, les défis et les risques potentiels du contenu généré par machine dans la publication scientifique et a l'intention d'étendre ce projet pilote à des contenus dans d’autres domaines.

Cet article a été publié par Marie-Pierre Vidonne, de Innovea (CH) (mvidonne@innovea.ch), dans l'e-Mag du CFIB dont Sirris est l'éditeur (https://lecfib.net/).

Tags: