Un cobot pour obtenir un polissage brillant ?

Les bons experts en polissage sont plutôt rares et la situation n’est pas près de changer. Ce travail requiert des connaissances et de l'expérience, il prend du temps, il est coûteux, monotone et stressant. Il s'effectue aussi dans un environnement de travail malsain. La demande est surtout importante dans la fabrication des moules. À la demande du secteur, Sirris a lancé le projet commun de recherche CoPolMould pour évaluer si une semi-automatisation à l'aide de cobots permettrait de soulager (en partie) les experts en polissage.

Résultats CoPolMould

Pour cette étude, Sirris a conclu un partenariat avec l'institut allemand de recherche Fraunhofer-Institut für Produktiontechnologie (IPT). Cet institut est réputé pour ses recherches sur l'automatisation des procédés de polissage, où il étudie surtout l'automatisation à l'aide de robots industriels et de porte-outils adaptatifs à commande active.

Sirris a mis en place une cellule de polissage par cobot pour évaluer l’utilité du cobot comme outil pour l'expert en polissage. Les recherches montrent que le polissage cobotisé a du potentiel. Lire plus sur les resultats de ces recherches sur Techniline.

Lancement du projet de suivi COBOFIN

Dans les années à venir, Sirris continuera à améliorer ces procédés et à explorer les possibilités de finition cobotisées (par exemple ponçage, ébavurage). Un nouveau projet COOCK a été mis en place à cette fin, qui a entre-temps été approuvé : COBOFIN. Pour en savoir plus, cliquez ici

Interessé à partager ? Contactez-nous !

Tags: