Aller au contenu principal

Un revêtement invisible pour pièces d'ancêtres mis au point

Sirris a mis les mains dans le cambouis et a aidé Cebo Automotive à mettre au point un revêtement de protection invisible pour des pièces de moteur d'ancêtres.

Les passionnés de véhicules ancêtres ne s'intéressent pas uniquement à l'apparence de leur voiture. La plupart souhaitent également conserver les pièces d'origine. Celles-ci doivent néanmoins répondre à une exigence supplémentaire : fonctionner comme si elles étaient neuves et en avoir l'apparence. L'entreprise Cebo Automotive d'Ingelmunster, spécialisée dans la réparation de pièces de moteur en métal léger pour ancêtres, répond à cette demande croissante à travers un processus de nettoyage et de restauration unique. L'entreprise de Flandre occidentale a confié à Sirris le développement d'un revêtement de protection invisible.

  • Cebo cherchait à mettre au point un revêtement invisible afin d'appliquer une couche de protection supplémentaire aux pièces de moteur restaurées de véhicules ancêtres.
  • Sirris a dressé l'inventaire des solutions potentielles et a mené une série de tests afin d'évaluer leur niveau de résistance à la chaleur, aux salissures et aux produits chimiques, mais aussi leur brillance et solidité.
  • À l'issue d'autres analyses menées sur le plan des coûts et des contraintes pratiques, le choix s'est porté sur un revêtement nano hybride ultra fin.

Cebo Automotive est spécialisée dans la réparation de pièces de moteur en métal léger moulées pour ancêtres. L'entreprise d'Ingelmunster en Flandre occidentale peut notamment se vanter d'avoir mis au point un procédé de nettoyage et de restauration permettant de rendre leur éclat d'origine aux pièces de véhicules ancêtres.

« Un revêtement nano ultra fin s’est imposé comme solution idéale à la suite des tests menés par Sirris. Grâce à elle, Cebo est en mesure d'offrir une protection optimale et invisible aux pièces de moteur. »

 

Une protection discrète

En garantissant des pièces restaurées gardant un aspect neuf aussi longtemps que possible, Cebo entend se démarquer sur le marché de la restauration d'ancêtres. L'entreprise a donc décidé d'appliquer une couche de protection supplémentaire sur les pièces de moteur en métal léger. Elle voulait non seulement un revêtement invisible, de sorte à conserver l'aspect d'origine, mais également capable de résister à des températures pouvant atteindre 200 °C. Cebo préfère cependant se charger elle-même de l'application de cette couche de protection. L'investissement dans une machine de revêtement devait dès lors être limité.

Démonstration

Sur la base des spécifications techniques, Sirris a répertorié les types de revêtement susceptibles d'être sélectionnés. Nous avons ensuite restreint cette liste à cinq solutions. Chacune d'entre elles a alors été appliquée au sein du Smart Coating Application Lab de Sirris sur des plaquettes d'aluminium, préalablement traitées par Cebo selon le procédé de restauration des ancêtres. Les plaquettes ont ensuite été soumises à une batterie de tests. Nous avons non seulement analysé la résistance du revêtement à la chaleur et à l'usure, mais aussi aux produits chimiques ainsi que leur brillance et solidité.

Un revêtement nano ultra fin

Deux types de revêtement se sont démarqués lors des tests. En d'autres termes, ils parvenaient à offrir une protection optimale aux plaquettes et leur permettaient de conserver plus longtemps leur aspect d'origine. Une analyse supplémentaire s'est basée sur les coûts de revêtement et sur les méthodes d'application et de durcissement. Un revêtement hybride à base de silice doté de structures organiques et anorganiques s'est clairement distingué. Grâce à ce revêtement ultra fin (moins de 10 µm), Cebo est en mesure protéger de manière invisible des pièces de moteur d'ancêtres en métal léger.