Aller au contenu principal

Siemens teste un système antigivre sur les pales de rotor d’éoliennes

Début 2015, Wind aan de Stroom, un consortium constitué des autorités portuaires et d’investisseurs privés, a entamé la construction dans le port d’Anvers d’un des plus grands parcs éoliens terrestres belges dont les puissantes éoliennes sont fournies et installées par Siemens Wind Power. Leurs pales intègrent une toute nouvelle technologie permettant de les préserver du givre. Siemens en a validé les fonctionnalités sur site en collaboration avec l’OWI-Lab de Sirris.
  • Formation de givre sur les pales de rotor, y compris dans les climats tempérés
  • Solution innovante pour la détection et l’élimination du givre 
  • Essai de validation des fonctionnalités sur le terrain

 

Siemens Wind Power est la division de l’entreprise technologique allemande consacrée à la production et à l’installation de turbines éoliennes et de solutions pour le secteur éolien. 

« Les résultats des mesures des caméras infrarouges démontrent le fonctionnement correct du système de détection du givre et du dispositif de chauffage des pales de rotor. »

Formation de givre dans les climats tempérés également

Même en Belgique, malgré un climat tempéré avec des hivers relativement doux, il y a risque de formation de givre sur les pales de rotor des éoliennes. Une couche de givre, de pluie verglaçante ou de neige humide apparaît en effet lorsque les températures se situent entre +3 et -6 degrés Celsius.

 

Outre les nuisances sonores et la perte de rendement, la formation de givre peut entraîner une accélération du processus de vieillissement de l’éolienne. De plus, la glace qui se détache présente un risque pour les magasins , sites de production et infrastructures portuaires voisins. C’est pourquoi Siemens Wind Power a développé pour le parc éolien terrestre du port d’Anvers un nouveau système permettant de lutter contre la formation de givre sur les pales. Le fabricant s’est adressé à l’OWI-Lab de Sirris pour tester cette solution innovante sur le terrain.

Essai de validation sur le terrain

Le nouveau système fonctionne de la manière suivante : dès que du givre apparaît sur une pale de rotor, le système de détection met la turbine à l’arrêt. Un module de chauffage est ensuite activé dans le matériau composite de la pale. Ce système permet de faire fondre le givre de manière contrôlée.


Afin de tester le fonctionnement correct de ces deux fonctionnalités après l’installation de l’éolienne, les experts de l’OWI-Lab de Sirris ont organisé un essai sur site. Deux caméras infrarouges ont été installées sur l’une des éoliennes. Pendant tout un hiver, elles ont fourni une image détaillée de la génération de chaleur dans les pales de rotor.

Feu vert pour le nouveau système

Les résultats des mesures ont montré que les deux fonctionnalités, à savoir le système de détection du givre et le dispositif de chauffage dans les pales de rotor, fonctionnent correctement. Après cet essai de validation sur le terrain, Siemens Wind Power a pu installer ce nouveau type de turbine sur le parc éolien de Wind Aan De Stroom dans le port d’Anvers.