Aller au contenu principal

Réduction des délais de commercialisation des produits à forte intensité logicielle

Parmi les entreprises qui intégrent des logiciels dans leurs produits, bon nombre d’entre elles se débattent avec les deux questions qui suivent : combien de nouvelles variantes est-il préférable de lancer sur le marché et comment gérer de manière efficace les innovations considérées. Sirris s’est penché sur cette problématique complexe avec 23 partenaires issus de 7 pays. Baptisé VARIES, ce projet de recherche européen compte un nombre appréciable de participants belges, Barco en assurant la coordination.

Défi | Actualisation et personnalisation efficaces des produits à forte intensité logicielle

Pour suivre l’évolution extrêmement rapide des technologies, les fabricants de produits à forte intensité logicielle doivent adapter et personnaliser en permanence ou presque leurs systèmes. En effet, les utilisateurs attendent un système actualisé à la mesure de leurs besoins. Mais toute application logicielle nécessite une analyse d’impact poussée. La moindre modification apportée à des composants critiques ou systèmes certifiés requiert des audits portant sur la sécurité ou le respect des normes et de la réglementation en vigueur.

En conséquence, le développement de variantes logicielles aboutit rapidement à la mise sur pied de projets complexes. Voilà pourquoi Sirris a lancé sur ce thème un projet européen en 2012.

Solution | Lancement du groupe de recherche VARIES

23 partenaires européens issus de sept pays se sont lancés dans cette aventure dont quatre entreprises belges : Softkinetic Sensors, Macq, Spicer et Barco. Cette dernière a décidé de porter le projet avec le soutien de Sirris. La participation du FMTC et de la Vlerick Business School font du groupe belge le plus important du consortium. 

Pour être à même de prendre des décisions sur de nouvelles variantes, il a fallu déterminer dans un premier temps les paramètres de variabilité. Ensuite, le groupe de chercheurs a élaboré une architecture et une approche de la variabilité pour aboutir à une gestion intégrée et continue de ces facteurs tout au long du cycle de vie d’un produit. Ces trois objectifs ont donné lieu à la définition de sept modules de travail répondant aux attentes définies par les partenaires du projet.

Résultat | Des enseignements pour tous les acteurs, quelle que soit leur taille

Les concepts élaborés sont très prometteurs. Barco en déjà tiré certains enseignements qui l'aideront à optimiser sa chaîne logistique et à gérer avec un maximum d’efficacité la diversité de ses produits et composants dans diverses niches. Pour les autres acteurs, le projet présente aussi des solutions concrètes qui aideront à réduire leurs délais de commercialisation et à améliorer leur productivité.