Aller au contenu principal

Paumelles Liégeoises revoit ses processus avec Sirris et gagne en efficience

Depuis 60 ans, Paumelles Liégeoises produit un large éventail de charnières métalliques, souvent en séries limitées. L’entreprise a fait appel à Sirris pour revoir ses processus de production et leur pilotage. Objectif : trouver le moyen de continuer à livrer ses clients en 48h tout en limitant ses stocks, sources de pertes pour l’entreprise.
  • Le mode et les processus de production de Paumelles Liégeoises n’étaient plus adaptés.
  • Sirris a aidé la PME à identifier les changements à réaliser, et à les intégrer.
  • Résultat : des clients livrés en 48h, avec des stocks réduits, et des équipes responsables de leurs résultats. Et heureuses de l’être.


Paumelles Liégeoises fabrique depuis 60 ans des paumelles à souder pour des secteurs très variés : automobile, ferroviaire, naval, transports routiers, alimentaire, ferronnerie, quincailleries… La PME se distingue par ses modèles sur mesure, hors standards, qu’elle produit en petites, moyennes et grandes quantités. Elle exporte 80% de sa production.

Continuer à livrer le client dans les 48 heures, sans constituer des stocks qui étaient sources de pertes : c’était le défi.  

Séries limitées

Paumelles Liégeoises s’engage à livrer ses clients dans les 48 heures – du lot colossal de charnières standards à la petite série sur mesure. Pour y parvenir, la PME a pris le pli de constituer des stocks. Cette sécurité lui coûte cher : certains produits fabriqués à l’avance ne sont jamais écoulés. Et leur fabrication immobilise les machines alors que des commandes bien réelles sont en attente. Il fallait trouver le moyen de réduire les stocks tout en continuant à fournir en 48h les produits demandés. 

Trois trajets de progrès

Sirris a accompagné l’entreprise à travers tout le processus, y compris dans l’indispensable implication des dix membres du personnel. Une experte en Quick Response Manufacturing (QRM) a observé le travail dans l’atelier, le flux de production et les niveaux de stocks. Elle a proposé trois trajets de progrès : assembler à la demande, réduire les délais de production, et raccourcir les délais de livraison. Le personnel a contribué à identifier les pertes de temps et à définir les actions à prendre.

48h chrono avec 20% de stocks en moins

La PME a relevé le défi, avec des stocks réduits de 20%. Seuls restent en stock les produits finis très spécifiques demandés sur base d’un contrat. Les autres sont fabriqués à la commande à partir de composants standards. Autonomes et polyvalentes, les équipes sont responsables de la fabrication complète des composants, ou de l’assemblage et finalisation de la commande. Elles ont pris des mesures pour éviter certaines pertes de temps, réagencé et fiabilisé les équipements, informatisé les entrées et sorties de stocks de pièces détachées… et ne comptent pas s’arrêter là.