Aller au contenu principal

Paumelles Liégeoises étudie des pistes d’innovation et d’automatisation

L’entreprise Paumelles Liégeoises fabrique un large éventail de charnières métalliques en séries assez limitées. Elle compte, pour ce faire, sur plusieurs automates classiques. Mais pour continuer à innover, l'entreprise souhaitait étudier d'autres pistes d’automatisation. L’entreprise a choisi Sirris pour l'accompagner dans le processus.

Dans le monde des charnières, de nouvelles formes et de nouvelles fonctionnalités apparaissent régulièrement.  Avec leurs capacités  limitées et leurs coûts élevés, les machines existantes de Paumelles Liégeoises ne peuvent suivre ces innovations. L'entreprise  a voulu s'équiper d'une  machine d'usinage à commande numérique la production de  charnières à géométrie plus complexe. 

Face à ce défi technologique, l’entreprise ne pouvait se permettre de faire un mauvais choix. Paumelles Liégeoises a donc demandé à Sirris de lister les  nouvelles machines susceptibles de répondre au cahier des charges. Mais le Centre a montré que des limitations technologiques existaient qui rendaient impossible l'automatisation totale de la production de charnières. Ce constat a débouché sur une autre question : comment automatiser une partie du processus, à savoir le montage et le démontage d'éléments de charnières ?

Une décision étayée

Pour analyser la faisabilité technique de cette automatisation, Sirris a mené une analyse de la production. Rik Belien (Senior Engineer Smart Production chez Sirris) : « Nous avons cartographié les tailles des séries et les processus de production. En termes d’automatisation, nous avons aussi réalisé de nombreuses évaluations : les temps de cycle et de préparation, la flexibilité, les facteurs gênants... »

Grâce à des essais chez Sirris, il a été confirmé que une machine à commande numérique  n’était pas la solution et  Paumelles Liégeoises a pu prendre une décision argumentée. Cela a épargné à l’entreprise des frais importants, et ouvert de nouvelles pistes.