Aller au contenu principal


JTEKT applique en interne un traitement thermique sur des engrenages en acier

JTEKT Europe, entreprise établie à Strépy-Bracquegnies, produit des différentiels autobloquants destinés aux automobiles à quatre roues motrices. Ces différentiels répartissent la puissance du moteur entre les roues avant et arrière ou entre les roues gauches et droites, afin de conférer aux véhicules une meilleure dynamique de conduite. Ils ont un fonctionnement à 100% mécanique et se composent d’une série de petites roues dentées de facture complexe, dotées de dentures intérieures et extérieures.

L’entreprise vise le haut de gamme et souhaitait continuer à proposer des produits de qualité à un prix abordable. JTEKT a décidé, pour des raisons stratégiques, de « rapatrier » en interne une partie des traitements thermiques des composants, toutes ces opérations étant jusqu’alors sous-traitées. Ne disposant pas de connaissances dans ce domaine, l’entreprise a fait appel à Sirris, qui dispose à la fois d'une longue expérience en traitement thermique, et d'un réseau de partenaires étendu. Sirris a ainsi pu mettre en place la bonne expertise.

Réaménagement des fours

Cela s’annonçait comme un défi considérable, JTEKT souhaitant non seulement mettre à niveau quelques fours et ce dans un délai de quelques mois seulement.

Sirris a assuré un accompagnement tout au long du projet et a fourni des conseils sur les choix à effectuer durant la phase de réaménagement. Un plan d’installation a d’abord été établi, définissant de manière détaillée la position du nouveau département de traitement thermique au sein des halls  existants. Sirris a également apporté le soutien nécessaire aux opérateurs en organisant une formation ciblée, qui s’adressait tant aux ingénieurs qu’aux opérateurs. Le suivi de la qualité dans le laboratoire a lui aussi été analysé de manière approfondie et des ajustements ont été proposés afin de satisfaire aux exigences strictes de la société mère.

Grâce à une coopération sans accroc et à un accompagnement intensif, il a été possible, en peu de temps, de transférer les connaissances nécessaires qui ont permis à l’entreprise d'enregistrer rapidement des résultats. Au bout de douze mois à peine, un audit a été réalisé et réussi pour le compte d’un client et le traitement thermique a pu démarrer en interne.