Aller au contenu principal

Fomeco introduit un robot léger dans le processus de production de tubes

L’entreprise de fabrication de tubes Fomeco située à Zwevegem est constamment à la recherche de solutions pour optimiser son processus de production. L’entreprise s’est demandé si certaines étapes, effectuées manuellement depuis de longues années, ne pourraient pas être automatisées. Sirris a examiné le flux et a étudié, grâce à un dispositif d’essai, la possibilité de prise en charge du marquage par un robot léger.
  • Fomeco croit en la robotique pour organiser plus efficacement son flux de production
  • Sirris étudie la possibilité d’un marquage automatique par le biais d’un dispositif d’essai
  • Un robot léger est en mesure d’apposer rapidement et précisément des « red dots » sur des tubes
     

Fomeco est spécialisée dans la production de tubes. Depuis de nombreuses années, le fabricant de Zwevegem est un fournisseur attitré du secteur automobile et des fabricants constructeurs de machines.

« Le dispositif d’essai a démontré que le robot léger était suffisamment rapide et précis pour prendre en charge le marquage des tubes à la place de l’opérateur. » 

 

Étape du processus sujette à erreurs

Dans un souci d’amélioration continue de son flux de production, Fomeco souhaite examiner si certaines étapes manuelles sont susceptibles d’être automatisées. Concrètement, le fabricant de tubes de Zwevegem veut analyser si l’apposition de points de référence sur les tubes peut être prise en charge par un robot léger (light weight robot - LWR) installé à côté de l’opérateur. Au total, 150 produits de Fomeco doivent être pourvus d’au moins un marquage pendant le processus de production. Mais il est inévitable que l’opérateur oublie parfois d’apposer une pastille. Si cette faute passe également à travers les mailles du contrôle final, elle ne sera constatée qu’une fois la pièce livrée chez le client. Fomeco souhaite dès lors déterminer si une automatisation permettrait d’accroître la fiabilité du processus de marquage. Sirris a recherché une solution techniquement et économiquement envisageable avec un robot léger (LWR).

Un dispositif pour valider l’option

Lors d’une première reconnaissance, Sirris a identifié les étapes manuelles du processus de transformation des tubes susceptibles d’être automatisées. L’apposition de points de référence, dit « red dots », constituait l’une d’entre elles.
Les experts ont mis en place un dispositif d’essai avec un robot léger pour deux produits fabriqués en séries importantes. Pendant la phase d’observation, ils se sont assurés que le robot pouvait suivre le rythme et effectuer les manipulations aussi précisément que l’opérateur, y compris des gestes comme secouer le stylo pour éviter que l’encre ne sèche.

Le robot a passé le test avec brio

L’étude de faisabilité avec le dispositif d’essai a démontré que le robot léger était suffisamment rapide et précis pour prendre en charge le marquage de tubes à la place de l’opérateur. Fomeco a depuis lors fait l’acquisition d’un premier robot et l’a intégré à son processus de production. Le fabricant de tubes croit beaucoup en la robotique pour optimiser son flux de production et étudie actuellement les possibilités d’automatiser d’autres étapes de la production.