Aller au contenu principal

Des écrans TV plus plats et performants : TP Vision et Sirris relèvent le défi

Dans le cadre du projet Change2Micro, visant à stimuler le microtraitement des plastiques en Flandre, TP Vision et ses partenaires se sont penchés durant l’été 2015 sur le défi suivant : diviser par quatre l’encombrement d’une série de fonctionnalités optoélectroniques des téléviseurs et un ajustement discret pour un design élégant. Il n’a fallu que quelques semaines pour mettre au point un prototype fonctionnel.
  • TP Vision explore comment intégrer de façon discrète de nouvelles fonctionnalités complexes dans ses écrans de télévision.
  • Elle s’est entourée de compétences variées pour relever un objectif concret : diviser par quatre l’encombrement des fonctionnalités électroniques.
  • Un prototype fonctionnel de téléviseur à l’encombrement réduit a vu le jour en quelques semaines à peine.
  • Sirris a conçu l’interface mécanique entre les fonctionnalités électroniques et optiques.
     

TP Vision est une filiale du groupe TP Technology, l’un des leaders mondiaux de fabrication de téléviseurs et écrans d’ordinateur, elle développe, produit et commercialise des télévisions pour la marque Philips. En Belgique, l’entreprise est basée à Gand, où elle dispose d’un centre d’innovation.

« Il n’a fallu que quelques semaines pour développer un prototype, grâce à la prise en compte dès le départ des contraintes d’intégration des fonctionnalités électroniques. »

Les microtechnologies au service des produits grand public

Les microtechnologies ont beaucoup à apporter aux produits grand public, qu’elles peuvent rendre plus légers, plus discrets, plus flexibles à intégrer, plus fiables et plus performants. Le fabricant de téléviseurs TP Vision l’a bien compris. Il a souhaité explorer leurs potentiels pour produire un téléviseur moins encombrant, avec des fonctions électroniques complexes flexibles à intégrer dans un design élégant.

Mise en commun des compétences

Dans le contexte d’un bootcamp organisé par Flanders Plastic Vision et Sirris pour stimuler le microtraitement des plastiques en Flandre, TP Vision a pu bénéficier des compétences de différents partenaires : le Small Lab de Sirris, l’unité B-Phot du VUB et le Centre technologique des microsystèmes (CSMT) de l’université de Gand. Les partenaires se sont fixé un objectif très clair : diviser par quatre l’encombrement d’une série de fonctionnalités électroniques des téléviseurs.

Un prototype fonctionnel en quelques semaines

Sirris a conçu l’interface mécanique entre les fonctionnalités électroniques et optiques. Il n’a fallu que quelques semaines pour concevoir et fabriquer un prototype fonctionnel. Cette rapidité d’exécution est le résultat de la mise en commun des compétences complémentaires des différents partenaires, mais aussi de la prise en compte, dès le départ de la conception du téléviseur, des contraintes d’intégration des fonctionnalités. Cette solution servira pour les téléviseurs fabriqués à partir de 2017.