Aller au contenu principal

CNHi réalise un modèle coulable pour bras de serrage

CNHi développe et produit des machines pour le secteur agricole et de la construction. L’entreprise vise l’amélioration continue de ses machines et voulait dès lors optimiser un composant, à savoir le bras de serrage d’une transmission. Cette adaptation devait se réaliser à court terme.

De la soudure à l’impression au sable

La pièce d’origine était constituée de trois composants soudés. Afin d’améliorer l’alignement de la transmission par courroie, la rigidité du bras de serrage devait être augmentée. CNHi a demandé conseil à Sirris. Pour cette application, le choix s’est porté sur un produit coulé. Sirris a dès lors retenu l’impression au sable comme technique de production pour le moule prototype du nouveau modèle.

Une optimisation topologique a permis de renouveler la conception. Durant cette optimisation, le travail s’est toujours effectué en fonction des exigences qui s’imposent à la production en cas de technique de façonnage classique.

Faisable et abordable

Si ce logiciel peut opérer en totale liberté, il génère une géométrie très complexe qui, en raison des nombreux évidements et contre-dépouilles, peut difficilement être produite par des techniques de fonderie conventionnelles. Pour le client, il est bien sûr tout aussi essentiel que la solution proposée soit abordable. L’imposition d’un certain nombre de limites au modèle numériquelogiciel a débouché sur une nouvelle géométrie qui pouvait répondre à toutes ces exigences.

Paré pour les techniques de fonderie classiques

Cette géométrie a été validée sur le plan de la coulabilité : les rapports entre les différentes sections, les épaisseurs de paroi minimales … La torsion maximale du modèle final est sensiblement inférieure à celle du modèle initial et satisfait largement aux exigences préétablies. Les moules au sable utilisés pour les prototypes ont été fabriqués par impression au sable afin de pouvoir procéder rapidement à des tests fonctionnels.

Le modèle final du bras de serrage autorise parfaitement le recours à des techniques de fonderie classiques en phase de production.