Aller au contenu principal

b-token et Sirris élaborent un flux de production plus efficace

Le producteur de jetons b-token de Retie a connu une croissance fulgurante ces dernières années. La production avait de plus en plus de mal à suivre, compromettant parfois la livraison dans les délais. Les experts Sirris ont cherché où se situait exactement le problème de capacité et ont élaboré, en collaboration avec b-token, un nouveau flux de production.
  • Analyse du flux de production existant
  • Calcul de la capacité de production théorique
  • Analyse de la production à des fins d’automatisation flexible
     

La société b-token de Retie développe et produit des jetons personnalisés qui sont exportés dans le monde entier. Le large assortiment de cette innovante PME campinoise comprend également des jetons braille en relief ainsi que des jetons activant une application smartphone.

« Le calcul de la capacité de production théorique indiquait un problème de capacité. Dès lors, le moindre petit contretemps au niveau de la production avait des conséquences dramatiques pour le délai d’exécution. » 

Au bout de ses limites

Les affaires vont bien pour le fabricant b-token de Retie. Plus de 30 millions de jetons de toutes les couleurs et avec toutes les gravures possibles sortent de l’usine chaque année. De plus, l’entreprise mise pleinement sur l’innovation. Elle a ainsi récemment lancé un jeton en braille ainsi qu’un autre, dit « intelligent », qui active des informations supplémentaires sur le smartphone.

En raison de sa croissance fulgurante ces dernières années, l’entreprise avait cependant atteint ses limites, tant sur le plan technologique qu’organisationnel. Par conséquent, b-token n’était plus toujours en mesure de respecter les délais convenus. Le fabricant a donc fait appel à Sirris afin de déterminer précisément où se situaient les problèmes et d’élaborer un flux de production plus efficace.

Analyse du flux de production 

Les experts ont calculé la capacité de production théorique avec le parc de machines et les effectifs existants. Ils ont ensuite analysé le flux de production : comment chaque étape est-elle organisée ? Combien de temps nécessite-t-elle ? Et surtout : où perd-on du temps ? Les experts ont par ailleurs examiné si certaines étapes du processus de production pouvaient être automatisées.

Nouvelles machines et renforcement des effectifs

Les analyses ont montré qu’en raison de sa croissance fulgurante, l’entreprise était bel et bien confrontée à un problème de capacité, le moindre petit contretemps ayant immédiatement des conséquences désastreuses pour le délai de livraison. Il était donc urgent d’augmenter les effectifs et d’agrandir le parc de machines. Face à ce constat, l’entreprise b-token n’est pas restée inactive et a immédiatement investi dans de nouvelles machines et un renforcement des équipes de production.
 

Mais il ressortait également de l’analyse qu’il était possible de gagner en efficacité au sein même du flux de production. Dans le nouveau hall, le processus de production a été repensé, avec une amélioration du flux à la clé. L’analyse du processus d’impression a là encore montré qu’une grande partie du travail manuel pouvait être robotisée, notamment le placement des jetons dans les moules. Sur ce plan également, b-token a déjà pris les premières mesures, misant ainsi sur ses jetons pour un avenir encore plus productif.