Aller au contenu principal

Yesplan : de start-up à scale-up

Fondée en 2011, Yesplan est aujourd’hui le leader des marchés belge et néerlandais de la planification de centres culturels. En collaboration avec Inceptive, elle est née du besoin de centres tels que le Vooruit à Gand de disposer d’un système de planification efficace. Aucun système spécifiquement adapté n’existant pour ce secteur - les grands systèmes étant trop chers et les petits bon marché, souvent trop statiques ou obsolètes - les fondateurs de Yesplan ont décidé d’en développer un eux-mêmes.

 

L’initiative s’est appuyée sur la connaissance du marché acquise par les fondateurs grâce à leur expérience au Vooruit et sur le savoir-faire technique d’Inceptive. Déterminer qui étaient au juste les clients s’est avéré être un vrai défi. Yesplan avait heureusement opté dès le début pour le modèle SaaS, ce qui lui a donné de l’avance sur certains concurrents qui proposaient un produit de bureau. La start-up était au bon endroit au bon moment : dans le secteur culturel, tout le monde organisait encore son planning dans Excel, mais les gens commençaient à prendre conscience qu’il devait exister de meilleures façons de le faire. C’est ainsi qu’ils se sont tournés vers elle.

 

La vente, le marketing, la finance, etc. constituaient un autre challenge. Pour le relever, nous avons cherché les bonnes personnes, disposant des connaissances nécessaires - des collaborateurs complémentaires à ceux déjà engagés.

Forte croissance

Yesplan est actuellement leader du marché en Belgique et aux Pays-Bas et a un « churn » (rotation de la clientèle) inférieur à 2 pour cent. Elle s’est limitée à ces deux pays tant que le produit et le déploiement n’étaient pas optimaux et que l’organisation n’était pas solidement établie. Elle est ensuite partie à la conquête du reste de l’Europe. La professionnalisation interne est la priorité en 2018, après quoi la start-up tient à poursuivre sa croissance dans de nouvelles régions en 2019. D’ici 2021, elle entend avoir 500 clients dans le monde entier.

 

Outre les obstacles spécifiques au marché, le défi majeur dans ce déploiement sera l’organisation propre. La start-up a ainsi dû opérer une transition d’une organisation purement néerlandophone vers une entreprise internationale qui communique en anglais. Elle a en outre encore beaucoup à faire pour intégrer tout le savoir-faire dans les manuels et les formations.

 

Dans le cadre de cette évolution, Yesplan cherchait un soutien et s’est donc adressée à l’expert de Sirris Omar Mohout. L’entreprise a ainsi participé au programme Scaleup.vlaanderen, dont elle a beaucoup appris. Tout un réseau s’est en outre soudain créé grâce au contact avec les autres entreprises participantes, qui étaient exactement dans la même phase de croissance et avec lesquelles il est donc possible d’échanger un savoir-faire considérable.