Aller au contenu principal

Venyo évalue les techniques de scanning et l’AM pour la reproduction de pièces de cockpits

Venyo est une PME établie dans le parc d’activités économiques Aéropole de Gosselies et principalement active dans la conception, la production et la commercialisation de simulateurs de vol professionnels de type Boeing B737NG.

 

À cet effet, l’entreprise récupère de véritables cockpits d’avions en fin de vie, qu’elle réhabilite pour en faire des simulateurs de vol homologués. Or, des éléments intérieurs, principalement de recouvrement, sont parfois manquants ou endommagés.  Étant donné qu’il n’est pas toujours possible de commander des pièces auprès du fabricant, l’entreprise devait imaginer des solutions techniques pour pouvoir reproduire ces éléments à l’identique. Elle a demandé à Sirris d’évaluer des techniques de scanning et des méthodes de production pour l’additive manufacturing, afin de répondre ainsi à sa demande.

Scanning, ingénierie inverse et reconception

Sur la base d’un cas concret, Sirris a présenté à l’entreprise l’ensemble du processus, du scanning de l’objet à la reconception en passant par l’ingénierie inverse, afin de parvenir à l’aspect et à la performance minimale exigée. Le reconception du modèle a en outre permis de démontrer l’efficacité des techniques de production additive dès la conception et avec des structures de surface (à cet effet, des logiciels de texturage 3D ont été utilisés avec succès) et des combinaisons de structures internes avec un grillage rigide et un corps en matériau flexible. Les premières pièces ont été fabriquées sur une installation Materials Jetting pour bi-matières, ce qui permet d’obtenir un aspect à la fois souple et texturé sur des éléments de tableau de bord.

 

Le projet a pu être mené à bien et les résultats répondent aux attentes de Venyo. L’entreprise travaille à présent à une solution pleinement validée pour pouvoir reproduire ce type de composants à l’avenir. Des exemplaires imprimés ont été montés sur les simulateurs et validés par des utilisateurs.

 

Pour cette première collaboration, Venyo attendait beaucoup de Sirris, d’autant plus qu’elle n’avait jamais expérimenté les techniques de scanning et l’additive manufacturing auparavant. L’entreprise a été satisfaite de l’accompagnement proposé, de la demande au produit fini.