Aller au contenu principal

Vandemoortele recourt à un cobot pour le chargement de la ligne de remplissage

L'entreprise familiale Vandemoortele est leader du marché dans la production de produits de boulangerie, de margarines, d'huiles et de graisses culinaires pour les détaillants et les utilisateurs professionnels. Attachant une grande importance à l'innovation, l'entreprise s’est vu décerner le prix 'Factory of the Future' en 2020. ebruikers. Het bedrijf draagt innovatie hoog in het vaandel en werd hiervoor ook in 2020 tot 'Factory of the Future' bekroond.
Vandemoortele a décidé d’automatiser sa production afin d’en améliorer l’efficacité. Elle a déjà acquis une expérience avec les robots industriels mais ne s’y connaissait pas encore en cobots. C’est pourquoi, elle a participé au groupe d'utilisateurs du projet ColRobFood, qui étudie l'utilisation des cobots dans l'industrie alimentaire et permet aux entreprises de soumettre des propositions de démonstration de faisabilité.  

Vandemoortele voulait vérifier s'il était possible de charger la machine avec des barquettes vides au début des deux lignes de remplissage de margarine. Une tâche qui incombe à l’opérateur parmi d'autres. 

Installation de test et mise en œuvre

Sirris a mis en place une installation de test dans son labo industriel. Bien qu'il ne soit pas encore parfait, le test a montré qu'un cobot offrait un potentiel suffisant pour l'application que Vandemoortele souhaitait automatiser. 

Forte de ces informations, Vandemoortele s'est mise à la recherche d'un partenaire capable de développer et mettre en œuvre la solution. Elle l’a trouvé dans l'entreprise d'insertion KoMotion basée en Flandre orientale. Sur la base des informations fournies par Sirris, KoMotion a construit une nouvelle installation de test dans son propre atelier. Celle-ci a ensuite été testée dans l'usine de Vandemoortele. Puis, le système a été mis en œuvre sur l'une des deux lignes de remplissage. 

La sécurité a également été prise en compte : en collaboration avec Pilz, spécialiste des techniques d'automatisation de sécurité, un scanner a été placé au niveau du cobot et des zones d'accès ont été délimitées autour de celui-ci.

Entre-temps, le cobot est opérationnel et l’entreprise envisage d'équiper la deuxième ligne d'un cobot également, afin qu'un seul opérateur suffise pour alimenter les deux lignes en barquettes vides. Comme l'opérateur est assisté par le cobot, il est possible d'atteindre une vitesse de remplissage plus élevée, ce qui était l'objectif ultime de Vandemoortele.