Aller au contenu principal

Réduction des délais d’exécution et amélioration de la prévisibilité grâce au QRM chez Elaut

Lorsque le département production chez Elaut a pris conscience de ses difficultés à suivre le rythme imposé par l’afflux des commandes, l’entreprise s’est résolue à changer de stratégie. 


Établie à Saint-Nicolas, l’entreprise Elaut développe et fabrique des appareils d’amusement et fournit des parcs d’attractions, des fêtes foraines, des Luna Park, des casinos, etc. dans le monde entier. Ces appareils s’adressent à un large public, les préférences diffèrent en fonction des marchés et la législation relative aux jeux de hasard varie d’un pays à l’autre. Par conséquent, la gamme de produits Elaut est très diversifiée et chaque appareil existe dans de multiples variantes. De plus, la production est souvent réalisée par petites séries et l’assortiment ne cesse de s’élargir puisque des jeux développés voici plusieurs années continuent à figurer dans l’offre tant qu’ils sont demandés.

 

Ces dernières années, les ventes se sont multipliées, avec une forte augmentation du chiffre d’affaires et des commandes à la clé. De ce fait, la production a commencé à atteindre tout doucement ses limites. Les délais de livraison étaient déjà relativement longs et souvent imprévisibles. Par mesure de précaution, l’entreprise devait donc communiquer de longs délais au client.

 

Les processus de production étaient continuellement adaptés et optimisés, mais la planification demeurait difficile en raison d’importantes différences dans les temps de production. C’est ainsi qu’Elaut s’est intéressée à la méthode QRM. Le responsable production a suivi quant à lui la formation « QRM Alpha Specialist ». Au lieu de procéder selon le principe du travail focalisé sur le traitement des commandes, l’une après l’autre, l’entreprise a appliqué le principe de la commande par journée de travail, ce qui signifie avoir terminé un nombre d’appareils à la fin de la journée, et préparer le travail de la journée suivante. La dynamique des systèmes permet d’appliquer cette méthode, malgré les nombreux produits et composants différents, ayant chacun des temps de production différents.

Plus de transparence

Les avantages de cette nouvelle méthode de travail ont rapidement été visibles : un gain de transparence (on voit tout de suite qui produit quoi à quel moment), une répartition plus équilibrée des contraintes de la production, une réduction des délais d’exécution, l’élimination des stocks intermédiaires dans l’atelier, une meilleure connaissance des attentes journalières et une détection presque instantanée des erreurs grâce à un retour d’information plus rapide. Dans le même temps, le stress et les heures supplémentaires ont diminué, créant de la marge pour une amélioration continue.

 

À l’avenir, d’autres mesures QRM sont programmées, telles que la transition vers des équipes autonomes, un réagencement adéquat des postes de travail et la mise en place de « Q-ROC » dans les bureaux, en vue d’aboutir à une approche QRM incluant tous les départements de l’entreprise. L’objectif est notamment d’augmenter la capacité de production avec le même nombre de salariés et, surtout, de continuer à améliorer la prévisibilité des livraisons. L’entreprise souhaite également réduire davantage encore les délais de livraison et, dans la mesure du possible, constituer un stock limité afin de mieux pouvoir faire face aux fluctuations dans les commandes.