Aller au contenu principal

LifeLine développe un bracelet pouvant sauver des vies

LifeLine se prépare à commercialiser le premier bracelet portable doté d'un émetteur satellite capable d'envoyer un SOS dans des zones non couvertes par un réseau de téléphonie mobile. Conçu pour les athlètes et aventuriers pratiquant leur passion dans des zones reculées, l'instrument offre un ensemble de services visant la sécurité.

L'idée est née à la suite d’une mésaventure vécue par l'un des deux fondateurs, Hadrien Dorchy, qui, à cause d’un problème rencontré avec sa planche à voile, a dérivé pendant des heures en mer sans pouvoir contacter la terre ferme.

Géolocalisation par satellite

H. Dorchy a alors lancé un projet de start-up visant à développer un bracelet capable d'envoyer un signal d'alarme par satellite depuis n'importe quel endroit de la planète. Aujourd'hui, la société qu’il a fondée avec Antonin Rovai, docteur en physique mathématique, a levé 1,4 million d'euros et a reçu le nouveau prototype du bracelet réalisé par Sirris. De nombreux tests et développements sont encore prévus et la commercialisation est planifiée pour 2021.

Le produit à porter au poignet résistera à des conditions extrêmes, dans lesquelles une personne pratiquant des sports extrêmes peut se trouver dans des endroits où il n'y a pas de signal GSM.

Deux formules d'abonnement, couplées au bracelet par le biais d’une application, seront proposées : un système de tarification par message de détresse envoyé, de type prépayé, et un abonnement annuel incluant la coordination des secours.

Pour la version suivante, les créateurs imaginent déjà le développement d'un bracelet et d'une application offrant une série de services complémentaires liés à la sécurité (prévisions météo, vitesse du vent, etc.) et d’un capteur qui permettrait au bracelet de donner lui-même l'alerte dans certaines conditions jugées anormales.