Aller au contenu principal

EuroSign développe des panneaux de signalisation connectés

Depuis plus de trente ans, EuroSign, fabricant de panneaux de signalisation dans la commune namuroise de Fernelmont, propose des produits standards et sur mesure avec des délais de livraison extrêmement courts. L'entreprise développe un projet de signalisation routière intelligente qui pourrait révolutionner le marché.

EuroSign avait initialement pris contact avec Sirris pour le développement de produits destinés à l'exportation. Rapidement, les experts de Sirris ont suggéré à l'entreprise de développer un produit plus innovant : pourquoi ne pas concevoir un panneau de signalisation en plastique ? Au départ, EuroSign était hésitante, mais en analysant les avantages de ce produit, il a été constaté que ce panneau serait plus résistant grâce à la mémoire de forme et moins sujet aux vols que l'aluminium actuellement utilisé. Sirris a pensé qu'il était possible de faire encore mieux et a proposé de développer un panneau de signalisation capable de communiquer .

Produit et modèle d'entreprise innovants

Le projet « SmartSign » comporte plusieurs atouts : les panneaux de signalisation sont fabriqués en plastique recyclé et recyclable et sont donc plus durables. Ils peuvent en outre communiquer aux véhicules de service circulant à proximité (véhicules de patrouille, camions poubelles, etc.) les anomalies détectées, telles qu'une collision, une mauvaise orientation, etc. Les informations recueillies grâce à un réseau propre permettent de planifier la réparation ou le remplacement des panneaux.

Outre les innovations techniques développées, l'originalité du projet repose également sur son modèle économique. EuroSign propose un service d’entretien sous forme de leasing. Les gestionnaires de voiries n’ont dès lors plus à se soucier de l'achat, de la réparation et du remplacement des panneaux de signalisation et peuvent compter sur un budget fixe.

Le logiciel est à présent fonctionnel et les prototypes sont testés sur les routes de Fernelmont. La commercialisation est prévue en juin 2021 et une série de développements connexes du boîtier de communication ont déjà été envisagés : mesures supplémentaires telles que la qualité de l'air, communication avec de futures véhicules autonomes, etc.

EuroSign a déjà énormément appris sur le plastique et l'informatique dans le cadre de l’élaboration de ce projet avec Sirris et Multitel. Les possibilités d'application sont même si nombreuses qu'il est nécessaire de se recentrer quelque peu.