Réduction du coût total de possession des infrastructures de production et des produits grâce aux revêtements antiadhérents

Les revêtements antiadhérents peuvent contribuer à la réduction du coût total de possession de vos infrastructures de production et de vos produits. Ce premier article sur les propriétés antiadhérentes des revêtements donne une vue d’ensemble des applications.

Le phénomène d'adhérence est très courant, tant dans les produits que dans les procédés de production. Dans la grande majorité des cas, il est indésirable et a de nombreuses conséquences négatives. Les problèmes d'adhérence ne se limitent pas non plus à un matériau ou un secteur industriel, mais se posent partout, dans une mesure variable.

Problèmes d'adhérence de toutes formes et de toutes tailles

Les exemples les plus connus d’adhérence indésirable sur les produits sont évidemment les casseroles et poêles que nous utilisons tous les jours et que nous préférons rincer plutôt que de les récurer et les frotter pour les nettoyer. Autre forme d'adhérence indésirable parfois rencontrée : la saleté sur les pales de ventilateur ou dans les systèmes de climatisation, qui peut ainsi devenir source de contamination bactérienne si elle n'est pas nettoyée régulièrement. Les graffitis peuvent être considérés comme un problème d'adhérence très grave lorsqu’ils sont illégaux.

Dans les procédés de production, l'adhérence des pièces moulées par injection est un problème bien connu dans la transformation des matières plastiques (comme avec le moulage par injection), débouchant sur des produits inutilisables, des arrêts de machine et une maintenance excessive lorsqu'aucune précaution n’est prise. Dans la production de médicaments sous forme de comprimés, on utilise des presses et dans de nombreux cas, on veut imprimer un logo ou un fin code sur le comprimé pendant le pressage. Les problèmes d'adhérence entraînent ici des défauts dans les comprimés ou leur logo, qui ne peuvent alors pas être vendus.

Lees meer op Techniline