Prolonger la durée de vie des produits et les proposer sous forme de service grâce aux technologies numériques ?

Vous êtes fabricant et souhaitez réinventer votre produit sous forme de service afin de mieux boucler la boucle ? Ou bien, vous proposez des solutions numériques qui peuvent contribuer à améliorer la performance et la durée de vie des appareils et machines ? Le troisième workshop Circular Bytes organisé le 20 septembre focalise sur les technologies numériques en soutien du modèle « product as a service » et extension de la durée de vie des produits.

Le « product as a service » est le modèle de profit par excellence de l'économie circulaire. Le client ne paie plus pour posséder un produit mais pour l'utiliser. Il évite ainsi les coûts d'investissement élevés et ne doit plus se soucier des mises à niveau, de l'entretien, de la réparation, etc. pendant toute la durée du contrat.

Mais quel est le rapport avec l'économie circulaire ? Lorsque le fabricant demeure propriétaire, il est plus intéressant pour lui de fabriquer des produits qui durent longtemps, nécessitent peu d'entretien, peuvent être facilement réutilisés et offrent donc une meilleure performance écologique. Le producteur peut compter sur une source de revenus plus régulière que lorsqu'il vend simplement des produits. Il construit également une relation à long terme avec l'utilisateur final et peut mieux comprendre ses besoins. Mais dans le modèle « product as a service », le fabricant assume également davantage de risques tout au long du cycle de vie du produit.

Valeur ajoutée par les technologies numériques

C'est là qu'entrent en jeu les technologies numériques. Le modèle « product as a service » peut s'avérer plus rentable et comporter moins de risques lorsqu'il comprend des produits intelligents et interconnectés - par le biais de réseaux de capteurs et de l'analyse de données - qui indiquent eux-mêmes s'ils sont correctement utilisés ou nécessitent un entretien ou une réparation. Pensons notamment aux plateformes numériques sécurisées qui permettent de partager des informations pertinentes entre producteur, utilisateur et gestionnaire : instructions d'entretien et de réparation, données de sécurité et de performance, mise à jour de la nomenclature des produits installés, traçabilité des substances dangereuses, etc. Cela présente aussi des avantages pour le client : réduction du temps d'arrêt, moindres coûts d'entretien et meilleure sécurité des appareils.

C’est en résumé le thème du troisième et dernier Atelier Circular Bytes organisé le 20 septembre chez Agoria. Pour plus d’informations, consultez notre agenda !

Circular Bytes est un projet mené par Agoria, en étroite collaboration avec Sirris, imec, Go4Circle et Verhaert, et avec le soutien de Vlaanderen Circulair.