Projet Feder IAWATHA

Dans le cadre du FEDER, le portefeuille IAWATHA s’inscrit dans l’axe 2 « Innovation 2020 » dont l’objectif est de contribuer aux initiatives-phares de la stratégie « Europe 2020 » dédiées à l’innovation. Il est constitué de 11 projets pris en charge par 7 partenaires centres de recherche et universités (SIMATHA pour CENAERO, CERAMTOP et CERAMPLUS pour CRIBC, POSTRAM et VAMETAM pour CRM, AMANUMATERs pour UCL, OPSTRUCFAD pour ULB , OPVAL pour ULiège, EXIATAS et RIATAS pour SIRRIS).

FEDER Wallonie 2017

Les objectifs principaux sont de lever les barrières technologiques au transfert vers l’industrie en répondant aux besoins industriels via les compétences existantes et les potentialités des techniques additives.

Le consortium du portefeuille IAWATHA, soutenu par les pôles de compétitivité (Mécatech et Skywin) ainsi que par la fédération AGORIA, a contacté les partenaires industriels qui ont exprimé leurs besoins via une lettre de soutien. Une cinquantaine d’industriels wallons y ont répondu et ont manifesté leur soutien au projet. Il en ressort que les besoins principaux exprimés par ces parrains sont :

  • Connaître les caractéristiques des produits des fabrications additives pour se positionner par rapport aux techniques conventionnelles.
  • Maîtriser les coûts pour l’intégration dans une chaîne de production
  • Accéder à des démonstrations et à de l’information
  • Accéder à de la formation
  • Valider des matériaux
  • Obtenir des spécificités comme des allègements, des grandes pièces…
  • Produire de la valeur ajoutée

IAWATHA projectPour ce faire, IAWATHA a été décomposé en 5 volets techniques :

  1. VALID : validation des technologies additives et de leurs matériaux en vue d’une labellisation via une clarification des caractéristiques physiques et chimiques entre techniques classiques et techniques additives
  2. LATTICE : fourniture des outils nécessaires à la conception de pièces produites par fabrication additive via la caractérisation de la géométrie, des microstructures et des performances mécaniques des structures ainsi que par l’optimisation des performances à l’aide de la modélisation numérique
  3. OPTITECH : mise en place de stratégies d’optimisation robuste des procédés de fabrication additive pour améliorer les capacités de production des pièces, optimiser les paramètres et intégrer les aspects procédés dès la phase de conception
  4. OPTIMAT : développement de nouveaux métaux et céramiques adaptés à la fabrication additive et présentant de meilleures performances via notamment de nouvelles stratégies
  5. POST : amélioration des propriétés de volume (mécaniques, densité…), de surface (couche d’apport, rugosité, porosité…) et de précision dimensionnelle (post-opérations).

Le budget alloué par les fonds FEDER et la Wallonie à l’ensemble du portefeuille est de l’ordre de 10 millions € dont environ 3.7 millions d’équipements.

Les compétences apportées par chacun des partenaires peut se résumer de la façon suivante :

  1. SIRRIS : maîtrise des équipements AM, conception et design 3D, maîtrise de certains post-traitements et de certaines caractérisations
  2. CENAERO : développement de méthodologies numériques multidisciplinaires
  3. CRM : connaissance des matériaux métalliques, caractérisation fine des structures, post-traitements
  4. CRIBC : connaissance des céramiques
  5. ULB : modélisation de milieux hétérogènes, caractérisation des microstructures en lien avec les propriétés mécaniques
  6. UCL : étude des matériaux métalliques et polymères, moyens de caractérisation
  7. ULiège : connaissance des matériaux métalliques, moyens de caractérisation.
Vous pouvez participer au parrainage de ce projet. Vous trouverez ici une invitation pour la réunion de parrainage du 20 novembre 2017 au CRM - PiMW et un document avec les capacités des nouveaux équipements acquis par les partenaires via le financement du FEDER et de la Wallonie.