La Flandre a dix nouvelles usines du futur

L'un des objectifs clés d'Agoria et Sirris est que l'industrie technologique contribue autant que possible à une société prospère et durable. Agoria et Sirris, en collaboration avec divers partenaires, aident les entreprises manufacturières à réaliser cet objectif, notamment dans le cadre du projet « Factory of the Future ».

10 nouveaux gagnants

Lors de la cinquième édition des Factory of the Future Awards à Courtrai, le ministre-président Geert Bourgeois a décerné le titre d'usine du futur à dix nouvelles entreprises : BMT Aerospace (Oostkamp), Bosch (Tirlemont), Colruyt Group Fine Food (Halle), Duracell (Aarschot), Janssen (Geel), Lavetan (Turnhout), Mirion Technologies (Olen), Niko Group (Sint-Niklaas), Materialise (Leuven) et RF-technologies (Oosterzele). « Chacune de ces entreprises de production a démontré qu’elle était à la pointe au niveau international », a déclaré Peter Demuynck, directeur général de la fédération technologique Agoria Vlaanderen, qui remet les prix en collaboration avec Sirris, Fevia Vlaanderen, Fedustria Vlaanderen, Essenscia Vlaanderen, Centexbel, Catalisti et Flanders’ FOOD.

Les usines du futur investissent dans la numérisation, dans les processus et les produits intelligents et dans une production de rang mondial, mais elles gèrent également ingénieusement les énergies et les matériaux, en veillant à la motivation, la créativité et l'autonomie de leurs collaborateurs.

Procédés de production numériques

Pour devenir des usines du futur, les entreprises doivent engager sept transformations. « Avec le programme d'action Made Different, nous préparons depuis 2012 l'industrie manufacturière pour l'industrie 4.0, explique Herman Derache, directeur général de Sirris et responsable de l'innovation chez Agoria. Pour rester performantes, malgré ou grâce à l’évolution rapide sur les plans technologiques, économiques et sociaux, nos entreprises doivent sans cesse se réinventer et jongler ingénieusement avec les énergies et les matériaux, en plus d'une approche axée sur l’humain. »

Les « Factories of the Future » fournissent aux clients des produits spécifiques à haute valeur ajoutée et ont l'agilité nécessaire pour répondre rapidement à l'évolution rapide de la demande du marché. Ouvertes aux nouveaux business models, les « Factories of the Future » s'engagent résolument sur la voie des procédés de production numériques. Elles utilisent au maximum les technologies de production modernes.

Plus d'emplois et d'investissements

Ces cinq dernières années, les 30 usines du futur ont investi plus de 850 millions d’euros dans la rénovation de leurs infrastructures, dans la numérisation et dans l'automatisation. De plus, leur emploi a augmenté de 15%. « C'est la preuve que la robotisation et l'automatisation ne se font pas au détriment de l'emploi, bien au contraire », déclare Herman Derache.

Plus de 600 entreprises manufacturières flamandes du secteur technologique ont déjà entamé la transformation avec le soutien des partenaires du programme Made Different. Afin d’encourager et d’inspirer davantage d’entreprises, les meilleurs élèves ont été récompensés par le titre d’usine du futur.

Succès international

Les usines du futur ne sont pas les seules à déployer leurs ailes et à se tourner à l’international. Agoria et Sirris le font aussi. Elles promeuvent leur vision de l'usine du futur et de la méthodologie Made Different en Europe. Et cela n'est pas passé inaperçu. En Allemagne, on s’intéresse de plus en plus à l’humain dans l’industrie 4.0, les Pays-Bas ont adopté le concept « Factories of the Future » depuis l'année dernière et 15 autres pays européens, sous les auspices de la Commission européenne, se préparent également à intégrer un programme d'action comme Made Different dans leur approche.

Le gouvernement flamand peut également s’investir

Peter Demuynck, directeur général de la fédération technologique Agoria Vlaanderen, invite le gouvernement flamand à propulser la Flandre au sommet européen de l'industrie 4.0 et à mettre l'accent sur les innovations industrielles. Agoria Vlaanderen propose donc de mettre en place un programme d'impulsion ‘advanced manufacturing’, dans le cadre duquel, outre la R&D, on accorderait une attention particulière à la sensibilisation et à l'application concrète par le plus grand nombre possible d'entreprises flamandes, par analogie avec le programme d'impulsion sur l'intelligence artificielle et la cyber sécurité. Un tel programme d'impulsion pourrait également inciter l'industrie, les pouvoirs publics et les institutions scientifiques à élaborer conjointement une feuille de route pour l'industrie 4.0 en Flandre.

BMT Aerospace, Bosch Tienen, Colruyt Group Fine Food, Duracell, Janssen, Lavetan, Mirion Technologies, Niko Group, RF-technologies et Materialise rejoignent le club en plein essor des Factories of the Future. L'année dernière, Borit, Reynaers Aluminium, Dekeyzer-Ossaer et Lantmännen Unibake ont remporté un award. En 2017, c'était Daikin, Nuscience, Rousselot, Veranneman Technical Textiles et Valeo. En 2016, E.D.&A., JTEKT Torsen Europe, Ontex, Punch Powertrain, TE Connectivity, Bio Bakkerij De Trog et Van Hoecke NV étaient récompensées. Continental, Provan, Dentsply implants et Newtec ont été les premières en 2015.

Pour plus d'informations, contactez les gagnants, Agoria Vlaanderen ou Sirris.

Découvrez toutes les usines du futur !

Sirris, Marie-France Rousseau - Communication Manager Sirris, tél. +32 498 91 94 56 – marie-france.rousseau@sirris.be 

Agoria, Frederik Meulewaeter - Marketing & Communication, tél.  +32 477 39 75 43 - frederik.meulewaeter@agoria.be