La Flandre compte quatre nouvelles usines du futur

Audi Brussels (Forest), Kautex Textron Benelux (Tessenderlo), Total (Evergem) et Vandemoortele (Izegem) sont les nouvelles usines du futur. En six ans, le groupe de tête des entreprises de production tournées vers l'avenir en Flandre est devenu un club de 38 entreprises manufacturières, qui y ont récemment investi plus de 1,7 milliard d'euros.

Lors de la sixième édition des Factory of the Future Awards à Zaventem, Audi Brussels à Forest, Kautex Textron Benelux à Tessenderlo, Total à Evergem et Vandemoortele à Izegem ont reçu le titre de Factory of the Future des mains de Nathalie Muylle, ministre fédérale de l'Emploi, de l'Economie et des Consommateurs. « Ces entreprises de production ont toutes démontré qu’elles faisaient partie de l'élite internationale », explique Peter Demuynck, directeur général de la fédération technologique Agoria Vlaanderen. Agoria et le centre de recherche Sirris décernent les prix ensemble depuis six ans, en collaboration avec Fevia Vlaanderen, Fedustria Vlaanderen, essenscia Vlaanderen, Centexbel, Catalisti, Wood.be et Flanders’ FOOD.

Selon Agoria, les usines du futur doivent investir dans la numérisation, les processus et produits intelligents et la production de rang mondial. Elles doivent aussi gérer ingénieusement les énergies et les matériaux, en veillant à la motivation, à la créativité et à l'autonomie des collaborateurs. À partir d'avril 2020, Agoria et Sirris prévoient une série de visites d'entreprises dans les usines du futur. L'approche et les experts en transformation des entreprises jouent toujours un rôle primordial.

Succès international

Les usines du futur ne sont pas les seules à déployer leurs ailes et à se tourner vers le marché international. Agoria et Sirris le font aussi. Elles promeuvent leur vision de l'usine du futur en Europe. Et cela n'est pas passé inaperçu. En Allemagne, on s’intéresse de plus en plus à l’humain dans l’industrie 4.0, les Pays-Bas ont adopté le concept ‘Usine du futur’ l'année dernière et 15 autres pays européens, sous les auspices de la Commission européenne, se préparent également à intégrer un programme d'action similaire dans leur approche.

Plus d'emplois et d'investissements

Ces cinq dernières années, les 38 usines du futur belges ont investi plus de 1,7 milliard d’euros dans la rénovation de leurs infrastructures, dans la numérisation et dans l'automatisation. De plus, leur emploi a augmenté de 17%. « C'est la preuve que la numérisation, la robotisation et l'automatisation ne se font pas au détriment de l'emploi. Au contraire même, grâce à la croissance de la productivité et du chiffre d'affaires », affirme Geert Jacobs, expert en innovation chez Agoria.

Plus de 600 entreprises manufacturières flamandes du secteur technologique ont déjà entamé la transformation, épaulées par des partenaires du programme Factory of the Future. Afin d’encourager plus d’entreprises, les meilleurs élèves ont été récompensés par le titre 'Usine du futur'.

Procédés de production numériques

Pour devenir des usines du futur, les entreprises doivent engager sept transformations. « Avec le programme d'action Factory of the Future, nous accompagnons depuis 2012 déjà l’industrie manufacturière belge sur la voie d’un ancrage local durable, en introduisant notamment des concepts de l’Industrie 4.0, explique Herman Derache, directeur général de Sirris. Pour rester performantes, malgré ou grâce à l’évolution rapide sur les plans technologiques, économiques et sociaux, nos entreprises doivent se réinventer et jongler ingénieusement avec les énergies et les matériaux, en plus d'une approche axée sur l’humain. Les entreprises ne sont pas encore tout à fait au point en production et industrie 4.0. Il reste du travail à accomplir pour les engager sur la voie des transformations et les accompagner vers le succès. Sirris s’en charge avec son approche pratique 4.0 Made Real, pour conseiller et accompagner les entreprises dans leur approche 4.0. »

Les 'Factories of the Future' fournissent aux clients des produits spécifiques à haute valeur ajoutée et ont l'agilité nécessaire pour répondre rapidement à l'évolution rapide de la demande du marché. Ouvertes aux nouveaux business models, les 'Factories of the Future' s'engagent résolument sur la voie des procédés de production numérisés. Elles utilisent au maximum les technologies de production modernes.

« Il est important que toutes les entreprises flamandes soient parfaitement préparées pour l'avenir »

Peter Demuynck, directeur général de la fédération technologique Agoria Vlaanderen, salue les efforts des usines flamandes du futur et appelle toutes les entreprises flamandes à suivre leur exemple. « Les usines du futur donnent le ton de l'industrie 4.0. Elles assurent ainsi l'ancrage international de l’industrie manufacturière flamande. Avec ce programme, Agoria espère inciter d'autres entreprises flamandes à passer à la vitesse supérieure. À cette fin, Agoria organisera bientôt un roadshow Factory of the Future, où les entrepreneurs flamands pourront s'inspirer de l'approche des lauréats et s’entretenir avec eux pour confronter leurs propres défis aux expériences des lauréats. Ces roadshows sont également associés à un réseau d'apprentissage, dans lequel les entreprises sont plongées ensemble dans les sept domaines de transformation.»

Enfin, Daikin (Ostende), Rousselot (Gand) et Veranneman Technical Textiles (Ardooie) peuvent encore porter le titre 'Usine du futur' pour trois ans. En 2017, ces entreprises ont fait l'objet d'une première évaluation, où elles ont obtenu un score d'au moins 80% pour les sept transformations. Ce titre était valable pour une durée de trois ans. Elles viennent de repasser un audit avec une méthodologie actualisée. Elles pourront donc continuer d’utiliser le titre 'Usine du futur' pendant trois années supplémentaires.

Cliquez ici pour plus d'informations sur les gagnants.

Sirris, Marie-France Rousseau - Communication Manager, tél. +32 498 91 94 56 – marie-france.rousseau@sirris.be 

Agoria, Frederik Meulewaeter - External Relations Officer, tél.  +32 477 39 75 43 - frederik.meulewaeter@agoria.be