Possibilités technologiques dans un contexte d’Industrie 4.0

Dans un contexte d’Industrie 4.0, l’opérateur n’est pas supprimé, mais il travaille plus efficacement grâce à l’utilisation de toutes sortes de technologies intelligentes. Sirris a construit récemment une nouvelle démo de chaîne d’assemblage, comportant six cellules dans lesquelles ont été mises en œuvre différentes technologies correspondant à l’usine du futur. Nous vous en présentons les possibilités.  

En octobre 2017 a démarré officiellement dans la ‘Smart & Digital Factory’ de notre établissement de Courtrai, une nouvelle chaîne pilote destinée à la production de petites séries. Les entreprises pourront tester elles-mêmes sur ce nouveau démonstrateur, dans un environnement réaliste, les possibilités de l’Industrie 4.0. 

Efficacité accessible 

Les nouvelles technologies et la numérisation prendront à l’avenir encore plus d’importance lorsque les entreprises prépareront ou démarreront leur transformation en vue de l’usine du futur (‘factory of the future’). Il sera nécessaire de maintenir une assistance, en particulier pour les PME qui se consacrent à la production de petites séries avec de nombreuses variantes. Ces entreprises ont à faire face à plusieurs obstacles, pour lesquels la complexité représente le défi majeur. Il leur faut des solutions simples, facilement accessibles. 

Une étape importante vers une production plus efficace consiste en des interventions conviviales qui simplifient le travail pénible et répétitif en apportant une aide à l’opérateur. Il est en outre nécessaire de pouvoir basculer vers une plus grande réactivité. Et ce, en réduisant la taille des séries à un flux d’une seule pièce (single piece flow), de réduire à zéro le volume tampon dans la production, et en utilisant une logistique ‘One Touch’ (monotouche) et des cellules de production autopilotées. 

Numérisation judicieuse

Notre version test de l’usine du futur consiste en une chaîne d’assemblage de six cellules. Cette chaîne intègre des solutions d’assistance à l’opérateur et des stratégies permettant une réponse rapide, et il est prévu des technologies rendant possible le ‘first time right’ entre autres en détectant et en prévenant les erreurs humaines.

Autre aspect important de la gestion de la qualité de l’usine du futur : les leçons tirées des erreurs commises et l’effort continu d’amélioration. Ces objectifs impliquent que les solutions TCI utilisées soient suffisamment flexibles pour y parvenir. La lourdeur, l’automatisation rigide et les TCI, sont pour beaucoup d’entreprises un frein à l’amélioration et à l’innovation du processus. La chaîne pilote apporte ici encore une réponse.

L’installation comporte six cellules qui forment ensemble une chaîne d’assemblage destinée à la fabrication efficace de familles de produits comportant de nombreuses variantes. Grâce à une numérisation significative abordable, avec toutes les solutions existant sur le marché, il devient possible de réaliser un flux d’une seule pièce. Le point de départ est de permettre à l'opérateur de travailler efficacement. Et ce, avec l’aide de diverses technologies telles qu’un cobot (robot collaboratif), un véhicule à guidage automatique (AGV) et des instructions de travail numérisées et projetées sur un écran ou sur le plan de travail. On utilise en outre les principes de QRM (Quick Response Manufacturing), de production optimisée (lean) et d’amélioration continue ‘kaizen’. L’intégration numérique de différents processus et d’outils est également prévue dans cette chaîne. 

Projet Factory 4.0 

La chaîne de démonstration a été développée dans le cadre du projet interrégional Factory 4.0 dont l’objectif est une approche transfrontalière permettant, dans les régions limitrophes, de prendre connaissance de technologies qui s’inscrivent dans le cadre de l’Industrie 4.0, et de leurs possibilités. Le projet veut contribuer à la mutation économique de la région frontalière, en accélérant la transformation des entreprises (PME) vers l’usine du futur ‘Industrie 4.0’. Au sein du projet, les entreprises sont accompagnées dans leur transformation, via une approche par étapes.

Le démonstrateur en détail

Voulez-vous apprendre à mieux connaître notre démonstrateur ? Nous en exposons déjà une partie au salon MNE 2018 de Courtrai. Nous y avons fait une démonstration de vissage robotisé. Nous examinerons plus en détail cette possibilité dans un prochain blog, le premier d’une série sur les technologies présentes dans le démonstrateur. 

Les sujets abordés dans cette série de blogs en cinq parties, sont les suivants :

  1. Vissage robotisé
  2. Traduction sans effort de la commande client en ordre de fabrication (BOMO spécifique client)
  3. Transport et présentation de matériel
  4. Simplicité de la programmation d’un cobot et montage en fonction des forces disponibles
  5. Orchestration des données entre les divers sous-systèmes