Nouveau respirateur pour lutter contre le coronavirus recherche d'urgence des entreprises de production

L'épidémie de coronavirus menace d'entraîner une pénurie de respirateurs dans les hôpitaux. Deux futurs médecins travaillent à la mise au point d’un respirateur alternatif pouvant être produit à grande échelle dans un délai très court. Ils lancent un appel urgent à toutes les entreprises manufacturières actives dans la transformation métallique, le moulage par injection ou la production et l'assemblage de circuits imprimés. 

Dans un nombre croissant de régions, la capacité de soins des hôpitaux est largement dépassée en raison de l'afflux continu de patients. Dans ces régions, il n’est plus possible d’aider les patients qui présentent moins de chances de survie. Il n'est pas inconcevable que le secteur belge des soins de santé soit bientôt confronté à un défi similaire. Dans les régions les plus touchées, la disponibilité limitée des équipements de ventilation médicale a un impact important sur les taux de mortalité dramatiques, car elle peut faire la différence entre la vie et la mort. Toutefois, la production de ces équipements prend trop de temps pour pouvoir faire face à une demande aiguë.

Paré pour une production en série

Les frères Jan et Stijn Herregodts sont médecins stagiaires et doctorants en chirurgie robotique à l'UGent. Jan Herregodts effectue son stage au service des urgences de l'hôpital OLV d'Alost et voit de très près les conséquences de l'épidémie de coronavirus. C’est ce qui a motivé les deux frères à plancher sur la mise au point d’un respirateur alternatif pouvant être produit et transporté à grande échelle dans un délai très court. L'accent a été mis sur les fonctions nécessaires pour soutenir la respiration d'un patient atteint du coronavirus ou même pour reprendre la fonction respiratoire. En utilisant des matériaux et des composants qui sont actuellement aussi disponibles en quantité suffisante dans les secteurs non médicaux, l'équipement pourrait être produit à très court terme et à grande échelle. Un premier prototype a été testé avec succès dans une salle d'opération par l’intermédiaire d’une installation de test médical. Le design est en cours d’optimisation afin de permettre la production en série.

Pour produire la première série d'équipements à court terme, une capacité de production suffisante s'impose. C’est la raison pour laquelle Jan et Stijn lancent un appel urgent à toutes les entreprises manufacturières actives dans la transformation métallique (travail de la tôle et production CNC), le moulage par injection ou la production et l'assemblage de circuits imprimés.

Vous pouvez regarder leur appel ici.

Vous êtes une entreprise manufacturière et vous voulez également contribuer à la lutte contre le coronavirus ? Prenez contact le plus rapidement possible via ce formulaire

(Source: HLN)