Next Generation Internet : vers un réseau mondial davantage centré sur l’humain

Next Generation Internet (NGI), une priorité du programme de travail TIC H2020 2018-2020, vise à assurer un réseau Internet plus centré sur l’humain, soutenant les valeurs européennes d’ouverture, de coopération transfrontalière, de décentralisation, d’inclusivité, de transparence et de protection de la vie privée.

L’initiative NGI a un large périmètre et une portée à long terme. Elle se concentre essentiellement sur de nouveaux domaines technologiques, tels qu’une meilleure protection des données, de nouvelles architectures d’Internet, des systèmes de données décentralisés et de nouveaux outils d’exploration et d’identification.

Sirris, point de contact NGI pour la Flandre et Bruxelles

VLAIO et Innoviris ont désigné Sirris point de contact national pour la Flandre et Bruxelles. Les points de contact NGI font office d’interface avec les futurs acteurs clés (start-ups et PME high-tech, jeunes chercheurs et société civile), sensibilisent à l’initiative NGI (et aux possibilités de financement H2020 dans le programme de travail 2018-2020), en font la promotion et mettent sur pied et développent un écosystème NGI dans leurs États membres et les pays associés. De plus, le point de contact NGI fait remonter les informations de ces groupes en vue de faire évoluer l’initiative NGI.

Atelier avec des acteurs bruxellois et flamands

Afin d'alimenter le travail de la Commission européenne et de recueillir des informations, des ateliers NGI sont organisés aux niveaux nationaux/régionaux. Innoviris, VLAIO et Sirris ont uni leurs forces pour organiser un atelier conjoint à Bruxelles le 21 février. L'atelier consistait en une présentation de NGI par la Commission européenne, des présentations d'acteurs nationaux (VUB et Cloudoki & Collibra) et une séance World Café modérée par Sirris et Agoria, où quelque 30 acteurs majeurs ont partagé leurs visions et leurs ambitions pour NGI. Les thèmes les plus abordés dans notre World Café peuvent être regroupés dans quatre catégories :

  • Données : propriété, gouvernance, sécurité et disponibilité (imposer les données ouvertes) des données
  • Besoins sociétaux : enseignement/formation, transparence, réglementation orientée utilisateur, accessibilité d’Internet, préservation de la neutralité du Net, diversité
  • Vie privée et confiance : droit à l’oubli, données perdues, partage des données, fake news, transparence des algorithmes, blockchain pour instaurer la confiance
  • PME et start-ups : coopération industrielle/universitaire, simplification des procédures (dépôt par API plutôt que papier), allègement de la charge administrative, réglementation, instauration de VP  

Si vous souhaitez prendre part à cette initiative, contactez-nous

Tags: