Le projet SOCORRO s’attaque à la gestion intelligente de la corrosion

Dans tous les secteurs où l'acier entre en contact avec l’eau, la corrosion est une menace aussi sous-estimée que très coûteuse : selon un rapport de DNV-GL, les coûts liés à la corrosion, pour la seule région européenne, s'élèvent à 500 milliards d'euros. Il n'existe cependant pas de consensus quant à l’approche à adopter dans l'industrie en vue d’évaluer le risque de corrosion, évaluation qu’il serait alors possible d’utiliser pour une gestion intelligente de la corrosion.   

On estime que jusqu'à 1/3 de tous les coûts liés à la prévention et à l'entretien de la corrosion pourrait être évité pour autant que soit utilisé un système de gestion plus intelligent et plus efficace du problème. La création d'un Système de gestion intelligente de la corrosion est l'objectif du projet SOCORRO récemment lancé, et dont Sirris est l'un des principaux partenaires. 

Un système de capteurs in situ permettant d’évaluer le risque de corrosion

L'objectif du projet est de fournir aux entreprises un outil indépendant servant à évaluer le risque de corrosion accumulé auquel sont exposés leurs biens. Cet outil permettra aux entreprises de prendre davantage conscience du problème lié à la corrosion et de définir des mesures de prévention ou de maintenance ciblées. Dans un premier temps, l'outil sera développé pour l'acier nu immergé dans l'eau. Il devrait toutefois être possible d'étendre la méthode appliquée à d'autres types de corrosion, comme, par exemple, la corrosion atmosphérique et la corrosion des zones d'éclaboussures.

Un système rapide de capteurs in situ sera créé pour surveiller une série de paramètres de l'eau (marqueurs environnementaux). Cependant, en matière de corrosion, le problème des capteurs n'est pas le seul problème dont doit se préoccuper l'industrie. Le projet SOCORRO entend, pour sa part, traiter les mesures enregistrées par les capteurs en utilisant un logiciel innovant capable d'évaluer l'environnement dans lequel la corrosion se produit et, à partir de là, de calculer le risque de corrosion correspondant. Enfin, le système de mesure et de gestion développé affichera le risque de corrosion accumulé au fil du temps avec un code couleur de type 'feu de circulation' (vert, jaune, rouge), lequel code sera intégré dans un outil d'aide à la décision.

11 Cas propres au secteur de l’industrie

L'application complète de SOCORRO sera mise en œuvre et démontrée dans 11 études de cas industriels chez les adoptants de la première heure, agissant en tant que partenaires du projet ou membres du conseil consultatif (éoliennes en mer, désalinisation/assainissement de l'eau, coques de navire et citernes de ballast, palplanches portuaires, eau de traitement). Il sera ainsi possible d'évaluer et d'optimiser l'applicabilité industrielle du système SOCORRO, ainsi que de réaliser une étude des avantages économiques attendus.

On attend du système SOCORRO qu’il génère les avantages suivants :

  • un ralentissement du taux de corrosion et une prolongation de la durée de vie utile des constructions métalliques
  • une meilleure maîtrise des coûts et une plus grande sécurité des installations maritimes
  • des infrastructures plus fiables et des gains économiques plus importants pour la production d'énergie renouvelable
  • un traitement de l'assainissement de l'eau et une production plus efficaces
  • une gestion plus intégrée de l'eau.

Vous trouverez de plus amples informations sur le projet sur le site web du projet : www.socorro.eu.

Si contribuer aux cas de démonstration vous intéresse, si vous avez des données à analyser ou si vous souhaitez commencer à utiliser l'application SOCORRO, n’hésitez pas à contacter l'auteur de cet article ou envoyez une demande par le biais du formulaire de contact se trouvant sur le site web.