Des matériaux d'impression 3D très souples chez Sirris

Sirris ouvre aux entreprises de nouvelles possibilités en matière d'additive manufacturing en leur permettant de tester l'impression 3D de polyuréthane.

Le polyuréthane thermoplastique, matière à la fois souple et résistante à l’abrasion, est intéressant pour de nombreuses applications. Il offre une excellente résistance en compression et peut être étire à plus de 300% avant rupture. De plus, il présente une certaine mémoire de forme : il peut reprendre sa forme initiale après déformation dès que les contraintes sont relaxées.

Grâce à l’acquisition d'une nouvelle machine de frittage de poudre polymèredans le cadre du portefeuille Feder Iawatha, Sirris est maintenant capable de mettre en œuvre des TPU.

En combinant les propriété du matériau avec celles des structures lattices, il est possible d'obtenir des résultats intéressants.
On peut par exemple imprimer une pièce qui peut s’écraser presque complètement pour reprendre instantanément sa forme une fois qu’on la relâche, ou une autre, dans la même matière, qui présente un comportement anisotrope à la déformation.

Parmi les applications possibles du TPU, on peut noter les poignées soft grip, les boîtiers électroniques avec amortissement des chocs, les pinces souples pour la préhension d’objets et bien d'autres. (voir photo ci-dessus)

Sirris travaille actuellement à l'impression d'objets en TPU avec gradient de dureté (Shore A 70 à 90 par exemple) pour élargir encore les possibilités.

 

Tags: