Création de propriétés optiques de surface grâce à la texturisation et au revêtement

Les possibilités offertes par les surfaces pourvues de revêtements et de textures sont énormes. Elles apportent une valeur ajoutée aux produits, qui deviennent ainsi plus compétitifs. Sirris en présente le potentiel à l'aide de plusieurs cas d'étude partant des besoins des différents secteurs. Cette publication traite de la réflectivité des surfaces optiques.

Les surfaces peuvent être adaptées afin de créer différents effets optiques. De nombreuses applications deviennent ainsi possibles. Les plus intéressantes sont les applications scientifiques avec diffraction de la lumière ou dans lesquelles une seule couleur (longueur d'onde) est isolée dans le spectre lumineux. Pensons par exemple à la spectroscopie, où la lumière est fragmentée et répartie sur un détecteur pour déterminer la composition chimique de la source lumineuse (une étoile ou une flamme). Le comportement optique des surfaces peut être obtenu à la fois par texturisation et par revêtement.

L'application de textures pour créer des effets optiques tels que l'étalement, la rupture et l'absorption (noir optique) de la lumière n'est pas inhabituelle. Les lasers femtosecondes offrent des opportunités uniques pour créer de telles textures avec LIPSS (laser-induced periodic surface structures). Des études ont été réalisées à ce sujet.

Les revêtements optiques sont souvent utilisés pour étendre les propriétés optiques de composants optiques tels que les fenêtres, les miroirs ou les lentilles. L’une des façons de réaliser un tel revêtement consiste à utiliser une fine couche de matériau possédant les propriétés requises. Un exemple typique est la couche métallique réfléchissante d'un miroir. En pratique, l’aluminium, l’argent et l’or sont les métaux les plus souvent utilisés à cette fin.

Pour en savoir plus, lisez l’e-book consacré aux surfaces fonctionnelles que nous vous avons préparé. Vous pouvez télécharger cet e-book qui s’avérera une source d’inspiration précieuse !