Combiner les composites et l'acier en les soudant dans des structures légères

Hyconnect développe des demi-produits à base de textiles hybrides qui permettent de souder des composites sur des structures en acier. L'industrie navale est la première concernée.

Beaucoup de navires sont encore construits en acier, même si le composite progresse dans ce secteur. Pour alléger les structures et bénéficier du meilleur des deux matériaux, la start-up allemande Hyconnect, issue du centre de R&D pour l'industrie navale CMT, a mis au point d'un procédé d'assemblage compatible avec les techniques de soudage utilisées sur les chantiers navals. L'idée est d'assembler des panneaux de composites sur des structures en acier en vue de réduire le poids et donc les émissions des navires.

Une liaison purement adhésive n'est pas compatible avec les certifications nécessaires pour assurer la sécurité en mer d'autant que les règles de bonnes pratiques du collage sont difficilement applicables dans des ateliers où se pratiquent le soudage et la découpe de plaques métalliques.
 
Le CMT, en collaboration avec Fritz Moll Textilwerke (DE), a développé le projet FAUSST (Joint Standard Fiber and Steel Standard), un procédé d'assemblage basé sur un textile tricoté hybride qui passe de 100% fibres de verre à 100% fibres d'acier.

Lire plus sur Techniline.