Le groupe d’experts IEA Wind Task 19 a publié récemment deux rapports sur l’énergie éolienne en climats froids qui sont désormais disponibles gratuitement.

offshore windenergie, IoT, Big Data, Industrie 4.0, digitalisering, ICT

Cet atelier sur la numérisation du secteur de l'éolien offshore organisé le 20 avril chez Greenbridge à Ostende mettra en contact des acteurs du secteur ICT (en particulier l’Internet des objets) avec des acteurs de l'énergie offshore afin de dégager des synergies. OWI-Lab et quelques partenaires de projet seront également présents pour apporter leur contribution en fonction du projet VIS-OWOME.

L’OWI-Lab et le département dédié à l’additive manufacturing chez Sirris sont des valeurs bien établies dans le secteur et nous en sommes très fiers. Sirris n’est pas le seul à considérer cette alliance d’expertises comme prometteuse. En atteste un article du Windpower Monthly portant sur l’impression 3D, et qui donne aussi la parole à Sirris.

Même dans le secteur industriel, les drones peuvent se révéler très utiles, comme l’ont démontré Vopak, une entreprise de stockage de gaz, et Think 3D, une entreprise spécialisée dans le scannage tridimensionnel. Dans ces entreprises, les drones sont mis en oeuvre pour des applications industrielles, telle que l’inspection des réservoirs à gaz et le scannage des installations. Dans d’autres secteurs également, un grand potentiel d’application existe pour les drones.

Les composants de grandes dimensions, tels que les composants requis pour fabriquer des éoliennes ou des avions, sont coûteux à produire, en raison de leur spécificité. Toutefois, la technologie de la fabrication additive permet de réaliser des pièces toujours plus grandes, avec l’avantage que les procédés d’impression 3D permettent d’intégrer des fonctionnalités supplémentaires. La réalisation et la fabrication des prototypes de composants surdimensionnés n’en seront que plus faciles et moins coûteuses.

Just before summer, XANT - a Belgian company producing mid-sized wind turbines - performed low temperature tests on its XANT M-21, a 100 kW machine, to ensure safe and reliable operations in areas where temperature can drop as low as -40 °C.

Même en cas de froid extrême, les éoliennes peuvent continuer à produire de l’électricité. Du moins si elles sont fabriquées de manière suffisamment résistante. Les concepteurs de moteurs et de turbines peuvent pour cela compter sur notre expertise étendue pour les faire fonctionner, même en cas de conditions climatiques extrêmes.

L’année passée, Sirris a investi dans l’infrastructure de test de l’OWI-Lab, afin de soutenir ainsi l’industrie éolienne en proposant des possibilités d’essai pour les machines électriques, comme si elles étaient installées dans une éolienne. CG Power Systems était un des premiers clients à réaliser des essais.

Pour mener à bien leurs travaux de R&D portant sur le développement d’un nouveau système de dégivrage, les chercheurs de l’Université technique de Delft (Pays-Bas) ont mis à profit la chambre climatique de l’OWI-Lab pour réaliser des essais de givrage sur des composants exposés à des basses températures. Les résultats de ces essais vont aider les chercheurs dans le dévehloppement d’une technique de dégivrage basée sur des actionneurs plasma DBD-ns.