On se demande parfois dans quelle mesure le refroidissement cryogénique est respectueux de l'environnement. Les gaz utilisés sont en effet un consommable, contrairement aux autres réfrigérants qui peuvent être réutilisés. Le traitement cryogénique offre bel et bien des avantages environnementaux intéressants. L'impact environnemental de l'ensemble du processus de refroidissement cryogénique est beaucoup plus faible que celui du refroidissement conventionnel.

Le refroidissement cryogénique pendant l'usinage permet de travailler à très basse température. Ceci offre des avantages à la fois pour l'outillage des matériaux thermorésistants, où la chaleur peut être élevée pendant l'usinage, et pour le traitement de matériaux plus mous, qui s'écouleront plus facilement pendant l'usinage.

Près de 10 ans après l'introduction de l'usinage cryogénique, nous constatons que de nombreuses recherches ont déjà été menées sur cette technologie, son application et ses avantages et inconvénients. Pourtant, en dépit des résultats positifs, la transition vers l'industrie n'est pas évidente. Il est grand temps de présenter en détail cette forme intéressante d'usinage dans une courte série de blogs, dont celui-ci est le premier.

L'avenir de l'industrie de l'usinage sera numérique ou ne sera pas. Une Usine 4.0 dispose d'un environnement de production transparent, de machines connectées, ainsi que d'autres avantages. Que signifie exactement la numérisation pour vous en tant qu'entreprise d'usinage ? Quelles solutions peut-elle apporter aux défis auxquels vous êtes confrontés aujourd'hui ?

L'évolution des algorithmes basés sur les données permet la mise au point d’un nombre croissant d'outils d’IA pour le traitement d’image. La fourniture d'images d'outils aux modèles IA peut automatiser ce processus d'inspection. Les premiers pas dans cette direction ont été posés dans le cadre d'un projet de recherche récent.

Différents paramètres ont une incidence sur la qualité d’une opération d’usinage, notamment les conditions de coupe, elles-mêmes sous la dépendance de différents facteurs. Les conditions de coupe ne sont pas toujours disponibles auprès des fabricants d’outils. Il existe toutefois des techniques normalisées qui permettent de s’éviter le ‘jeu des devinettes’.

Le salon EMO de Hanovre s’est tenu récemment. Cette année, l’édition de ce salon spécialisé dans les techniques d’usinage a été organisée sous le signe ‘Industry 4.0’. Siemens présentait, lors de ce salon EMO de Hanovre, son Active Vibration Absorber Unit, dont le principe est d’amortir les vibrations par des vibrations opposées.

Le salon EMO de Hanovre s’est tenu récemment. Cette année, l’édition de ce salon spécialisé dans les techniques d’usinage a été organisée sous le signe ‘Industry 4.0’. Alicona a présenté un système de mesure optique 3D intégré dans un cobot. Ce qui apporte beaucoup de flexibilité pour réaliser des mesures pendant l’usinage des produits.

Une étude récente montre que pour mesurer l’usure de l’outil pendant une opération d’usinage la solution la plus adéquate consiste à exploiter les données venant de plusieurs capteurs. La combinaison de plusieurs paramètres physiques distincts est plus révélatrice que l’interprétation des données résultant d’un seul signal.

L’usinage des métaux génère des hautes températures, néfastes pour les outils. La mise en oeuvre de réfrigérants permet de ralentir l’usure du matériel. Dans le cas de l’usinage cryogène, le refroidissement extrême se traduit par un gain de productivité et de qualité.