Un nouveau projet sur le next shoring en soutien de l’industrie du plastique

Peut-on raccourcir les délais de réalisation et augmenter la flexibilité de la phase de conception jusqu’à la production en série ? Peut-on intégrer l’innovation dans les matériaux et la technologie dans une application ? Pour trouver une réponse à de telles questions et aux futurs défis de l’industrie du plastique, Agoria et Sirris ont unis leurs efforts pour plancher sur un nouveau projet portant sur le 'next shoring'.

Sirris et Agoria s’associent pour l’ancrage flamand de l’industrie du plastique dans un nouveau projet portant sur le next shoring (à savoir réaliser la production à proximité du client d’où vient la demande).

La portée de ce projet :

  • Stimuler les collaborations entre les transformateurs de plastique et les OEM ou clients
  • Partager les expériences et les meilleures pratiques
  • Offrir un accès au support technologique

L’accès est mis sur l’élaboration de solutions innovantes pour les défis des clients ou de la production. Un petit groupe participe à un projet commun en associant une accumulation collective de connaissances (formation, cas de démonstration, réseaux d’apprentissage, …) et le développement d’une application spécifique.

Pourquoi?

Les transformateurs de plastique sont actuellement confrontés à de multiples défis commerciaux et technologiques. D’une part, les cycles de vie des produits ne cessent de se raccourcir, les séries sont toujours plus petites tandis que la personnalisation et l’individualisation ne cessent de gagner du terrain. Plus que jamais, des temps de réalisation courts sont indispensables. Pour continuer d’innover, il est vital que le transformateur, le client et la capacité d’innovation se trouvent à proximité les uns des autres. En outre, une automatisation souple est une nécessité pour augmenter la réactivité et la productivité et tirer parti des nouvelles technologies comme l’impression 3D afin de rendre aussi efficace et souple que possible la phase de réalisation des prototypes de nouveaux produits.

Par ailleurs, de nombreux matériaux, additifs et processus nouveaux ont été mis au point (p.ex. les traitements de surface, le micro-usinage, une dégradation réduite pendant la transformation, des températures de fusion plus basses,…). De multiples études en présentent les possibilités. Néanmoins, la collecte et la conversion de ces connaissances en applications concrètes ont pris du retard. Les OEM et les transformateurs de plastiques peinent à dégager du temps et des moyens pour essayer et valider ces nouveaux développements pour leurs applications (ou celle de leurs clients).

Atelier

Vous seriez intéressé par cette proposition de projet pour votre entreprise ? Prenez alors part sans engagement à notre atelier le jeudi 22 octobre 2015 chez Sirris à Heverlee (langue de travail : le néerlandais).

N’hésitez pas à collaborer à ce projet ! Dix entreprises se sont déjà fait connaître pour partager avec vous les défis qui les attendent à l’avenir, pour définir plus concrètement les thèmes du projet et plancher ensemble sur celui-ci.

Personne de contact Agoria, Jan Geeraert, jan.geeraert@agoria.be, tél. +32 491 345 357

Tags: