Un matériau auto-cicatrisant à la NASA

La NASA développe un alliage polymère qui se reforme après passage d’un projectile.

Les techniques actuelles pour rendre un matériau auto-cicatrisant ne peuvent pas réparer les dommages subis par des impacts de type balistique, et/ou ne sont pas suffisamment résistants mécaniquement (ils sont déforcés par exemple à cause de l’addition de canaux de circulation ou de microbilles d’un agent cicatrisant). 

La NASA a développé un alliage polymère qui ne présente pas ces inconvénients.

Lire plus sur Techniline.