Un atelier pratique permet d’intégrer des ‘cobots’ dans votre PME

Les possibilités des cobots sont infinies, mais comment les aborder en pratique ? Lors d’un atelier pratique concernant les robots collaboratifs (ou ‘cobots’), les conseillers de Sirris accompagneront les participants dans leurs premiers pas vers la réalisation d’une mission concrète. (langue = néerlandais).   

Une nouvelle génération de robots, celle des robots dits collaboratifs, ou ‘cobots’, a connu ces dernières années une montée en puissance dans différents secteurs de l’industrie. Ils abaissent le seuil de passage à l’automatisation et peuvent ainsi être installés plus facilement dans les PME. Les ‘cobots’ permettent une automatisation plus souple de la chaîne de production. Mais sont-ils vraiment ‘plug & produce’ (branchez et produisez) comme le prétendent certains fabricants ? 

Assistez à l’atelier pratique que Sirris organise le 10 novembre dans son laboratoire de Diepenbeek et répondez vous-même à cette question ! Les participants à l’atelier pourront en effet constater par eux-mêmes où se trouvent les difficultés et les possibilités. Ils pourront se faire une première idée de tout ce qu’implique l’intégration d’un ‘cobot’. Les participants se verront remettre, à la fin de l’atelier, un guide qui les aidera à mettre concrètement leurs connaissances en pratique dans leur entreprise. 

Sujets abordés lors de l’atelier

Présentation des cobots

Que sont-ils ? Combien de sortes y a-t-il ? Comment se comportent-ils par rapport aux robots industriels ? Quelles sont les applications les plus appropriées ? Qu’en est-il de la sécurité ? 

Préhenseurs

À l’extrémité du bras robotisé se trouve un préhenseur (end effector) permettant au ‘cobot’ de saisir un objet. Combien de types y a-t-il et à quoi devez-vous faire attention ? 

Voir ou palper ?

Utiliserez-vous un système de caméras ou les capteurs de force et de couple du cobot pour localiser les objets ? 

Amenée et évacuation

La manière dont les objets sont présentés au cobot est très importante et constitue souvent un facteur critique. Comment procède-t-on ? Comment les objets doivent-ils être évacués ? Quelle est la précision de positionnement nécessaire ? 

Communication

Le cobot doit communiquer avec les composants externes pour exécuter une tâche. Comment établir cette communication ? Quels sont les types fréquemment utilisés ?

Afin de garantir la qualité de notre atelier, nous limitons le nombre de participants à 12. Cet atelier s’adresse en premier lieu aux entreprises envisageant une automatisation souple de leur chaîne de production, grâce à un ‘cobot’. Ces entreprises ont donc la priorité lors de l‘inscription. 

Envisagez-vous également d’intégrer un cobot dans votre entreprise ? N’hésitez plus et inscrivez-vous dès maintenant 
Si la date du 10 novembre ne vous convient pas, nous vous invitons de participer
au workshop du 24 janvier 2017 à Courtrai, qui est similaire à l’atelier de Diepenbeek. Vous pouvez vous inscrire ici pour cet atelier.

Tags: