Technologie ISF : un procédé rapide et flexible pour le formage de tôle

Les éléments de chaudronnerie de forme libre sont fréquents dans l'industrie manufacturière, mais la production de ce type de pièce est souvent coûteuse et difficile, à plus forte raison lorsqu’il s’agit de fabriquer des petites séries et des prototypes. Depuis quelques années, Sirris a acquis l’expérience avec le procédé ISF (incremental sheet metal forming - formage incrémental des tôles métalliques). Malgré que cette technologie ne date pas de hier, elle reste peu connue ou peu utilisée dans l’industrie. Pourtant, le formage incrémental présente un grand potentiel pour rentabiliser la production 3D d’éléments de chaudronnerie.

La production en petites séries d’éléments de chaudronnerie de forme libre (aléatoire) est requise dans divers domaines d’application. Les procédés de production classiques, tels que l’emboutissage par exemple, conviennent pour la fabrication de grandes séries, mais ne sont envisageables pour la fabrication en petites séries, compte tenu du coût élevé des investissements en matériel. Les techniques artisanales de chaudronnerie ne sont pas non plus une solution, dans un contexte industriel, parce que le temps de production serait trop long, et le coût de la main-d’oeuvre trop élevé. Il n’en reste pas moins que la production en petites séries d’éléments de chaudronnerie de forme libre est nécessaire dans beaucoup d’applications. A défaut de savoir quelle est la technologie de production rentable et quelles sont les possibilités inhérentes à cette technologie, beaucoup d’ateliers de chaudronnerie mettent en oeuvre des méthodes de production suboptimales. 

Le procédé du formage incrémental des matériaux en feuilles (ISF) apporte une réponse à la problématique évoquée ci-dessus : la technologie est utilisable en complément des techniques existantes, utilisées dans les entreprises de chaudronnerie pour produire des éléments spécifiques de forme libre, et qui seraient difficilement réalisables, ou non rentables, par les procédés traditionnels. En combinant le formage incrémental avec les différents procédés de chaudronnerie, chacun ayant ses avantages spécifiques, il est possible de continuer à réduire les coûts de production, et d’élargir l’éventail des options, ce qui pourra se traduire par une plus grande liberté de conception, ouvrant la voie au développement de nouveaux produits et applications. 

Lire plus Techniline.

Sirris planifie la publication dans les prochains mois d’une série d‘articles sur les différentes possibilités d’application du procédé de formage incrémental (ISF). Vous souhaitez les informations sur la parution de chaque nouvel article ? Enregistrez-vous pour recevoir en exclusivité dans votre boîte de messagerie le lien conduisant vers ces publications ! 

Registreer hier