Succès du projet pilote Recyclage des biberons : extension à d’autres hôpitaux

Grâce au projet pilote Baby Bottle Reborn, les mini-bouteilles d’aliments pour nourrissons ne sont plus jetées à la poubelle : désormais, les matériaux issus du recyclage servent de matières premières pour la fabrication de nouveaux produits. Sirris également a participé à ce projet, qui fait maintenant l’objet d’une extension à d’autres hôpitaux vu les résultats probants enregistrés à l’issue du projet pilote.

Dans les cliniques et hôpitaux de Belgique, on jette à la poubelle chaque année plusieurs millions de mini-bouteilles ayant servi à contenir des aliments pour nourrissons – soit l’équivalent de 300 tonnes de plastique de grande qualité, incinérées après un usage unique. Il fallait proposer une autre solution, une approche plus éco-responsable, allant davantage dans le sens du développement durable. C’est pourquoi Sirris, avec un groupe de travail réunissant les divers acteurs concernés dans cette filière, a lancé en 2013 le projet pilote 'Baby Bottle Reborn' à la clinique universitaire UZ Leuven. En présentant sous forme de graphe l’ensemble des problèmes, de nature juridique, technique et logistique, de manière à identifier les voies de solution, les partenaires du projet se sont efforcés de définir une autre manière de procéder, visant à recycler ce vaste flux de matériau. Le résultat : à la clinique universitaire de Louvain (UZ Leuven), les mini-bouteilles sont à présent traitées comme des déchets PMC, qui font l’objet d’un tri sélectif en vue d’un recyclage sous forme de nouvelles matières premières.

L’étape suivante est actuellement l’extension de ce projet à un certain nombre d’autres hôpitaux en Flandre, qui consiste à dupliquer la méthode et les résultats attestés par l’expérience acquise à l’issue du projet pilote. Cette extension a été rendue possible grâce à Fost Plus, l’initiateur de ce projet pilote, avec la participation de l’OVAM, l’agence de gestion des déchets en Flandre. Les informations et l’expérience qui seront retirées à l’issue de cette extension du projet permettront d’envisager une étape suivante, qui sera celle de la mise en application généralisée.

De toute façon, le projet dans son ensemble est déjà en soi une source d’inspiration, un exemple de bonne pratique qui peut servir pour les multiples autres flux de déchets générés dans le secteur des soins, et autres secteurs d’activité. Les partenariats multisectoriels fondés sur la poursuite d’objectifs partagés en commun – dans le cas présent, il s’agit de recycler davantage et toujours mieux – se révèlent de toute évidence utiles pour tous les intervenants. Pour cette raison, le département Sustainability de Sirris a l’intention de continuer à proposer des projets analogues, de manière à sensibiliser le secteur de l’économie à l’intérêt d’une démarche allant dans le sens du développement durable. Grâce à l’appui de 'Fonds Duurzaam Materialen- en Energiebeheer' (géré par la Fondation Roi Baudouin), le projet ‘Baby Bottle Reborn’ pourrait démarrer. Malgré un budget limité on a pu réaliser un impact important et durable.