Réduction de 90 pour-cent des délais de réalisation grâce à la trempe par laser intégrée

Le procédé de production classique de composants de précision trempés comporte des risques pour la précision et allonge les temps de réalisation. Le défi consiste alors à réaliser la trempe sur la machine d’usinage, afin que toutes les phases de finition et le calage puissent avoir lieu sur une même machine. La trempe par laser constitue une solution.

La production de composants de précision trempés se fait généralement en trois phases : usinage d’ébauche à l’état non trempé, trempe par lots et ensuite finition à l’état trempé. La trempe comporte de grands risques pour la précision : il faut en effet sortir les composants du dispositif de calage, faire appel à la logistique pour les envoyer à l’atelier de trempe, après quoi les pièces doivent à nouveau être alignées et calées, ce qui allonge les délais de réalisation. Une autre solution consiste à réaliser la trempe dans le centre d’usinage, afin que toutes les phases de finition et le calage puissent avoir lieu sur une même machine. Cette solution comporte certains défis, mais la trempe par laser offre une solution.

L’université KU Leuven a réalisé une étude de faisabilité sur la trempe par laser intégrée : un laser-fibre a été intégré à un centre d’usinage cinq axes à l’aide d’une tête laser spécialement conçue. Les premiers résultats sur C45 et Orvar démontrent tout le potentiel de la technologie. L’élimination de la logistique, des temps d’attente, des opérations d’alignement et de calage permet de réduire les délais de réalisation de 90 pour-cent.