Record en cours de réalisation : la plus grande pièce moulée à ce jour en Flandre

Tout récemment, la fonderie Allard-Europe a obtenu deux commandes portant sur quatre pièces de fonderie en acier inox martensite. L’une de ces commandes venant de l’étranger concerne la réalisation de deux composants destinés à une installation de hie offshore sous-marine, l’autre concerne deux imposantes pièces moulées requises par une entreprise de dragage. Il s’agira des plus grandes pièces de fonderie jamais réalisées en Flandre.

Implantée à Turnhout, la fonderie Allard-Europe a obtenu d’un client néerlandais une commande pour deux composants d’une installation de hie offshore sous-marine, chacun d’un poids de 40 tonnes. L’autre commande porte sur deux composants destinés à une entreprise flamande de dragage, les composants en question sont à ce point lourds et volumineux qu’il faudra les couler en deux pièces avant de les assembler par soudage, de manière à obtenir dans chaque cas un composant de 37 tonnes après finition. Avec le système complet de coulage et alimentation, la pièce la plus lourde pèsera environ 45 tonnes. Soit la pièce de fonderie la plus lourde jamais réalisée en Flandre. 

Véritable tour de force 

Au plan de la technique, l’équipe de la fonderie Allard-Europe va devoir réaliser un exploit hors du commun. Non seulement le poids et les dimensions des pièces à couler sont un défi, mais également les spécifications  définies pour le matériau. L’alliage d’acier martensitique a été spécifié non pas pour ses propriétés anticorrosion, mais pour ses propriétés mécaniques exceptionnelles – trois  fois plus élevées que la nuance d’acier usuelle, et cela pour une épaisseur de 500 mm. Le traitement mécanique des pièces sera réalisé en grande partie chez Allard-Europe. Différents canaux entrecroisés seront forés : diamètres de perçage jusqu’à 200 mm, à une profondeur allant jusqu’à plus d’un 1,5 mètre. 

Spécialisation et innovation

En se spécialisant dans les pièces de fonderie lourdes et complexes, Allard-Europe, membre de Sirris, s’est repositionnée sur le marché avec succès. Depuis ces dernières années, le secteur de la fonderie est exposé à de sérieuses difficultés résultant de la surcapacité au niveau mondial, de l’effondrement de la demande, et des coûts élevés de production, spécifiques à la Belgique. La seule solution pour le secteur de la fonderie est de miser sur la spécialisation et l’innovation, une démarche également encouragée par Sirris, qui propose son appui dans ce sens. Dans le passé, la fonderie Allard-Europe et Sirris avaient déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises.

(Photo: Allard-Europe)