Quelques nouvelles applications de additive manufacturing métal

Un moteur d'avion avec 35 % de pièces imprimées, un réacteur chimique haute pression et haute température, des outillages d'emboutissage à chaud avec conformal cooling et un projet de pelleteuse imprimée.

L'augmentation de la taille des imprimantes métal et de leur vitesse crée de nouvelles applications industrielles. 

Un moteur d'avion avec 35 % de pièces imprimées 

General Electric annonce avoir testé avec succès un moteur comprenant 35 % de pièces imprimées en 3D. Ce moteur de démonstration appelé a-CT7 a permis de valider le nouveau turbopropulseur ATP (Advanced TurboProp engine) qui équipera bientôt le Cessna Denali. Construit et testé sur 18 mois, il a permis de réduire considérablement le nombre de composants : 855 des 900 pièces usinées (carters d’échappement, cadres, caissons, échangeurs thermiques …) du moteur d’origine ont été remplacées par 12 pièces imprimées.

Lire plus sur Techniline.