Propriété intellectuelle et blockchain

La blockchain pourrait se substituer aux moyens actuels pour établir la paternité d'une œuvre mais en même temps assurer une traçabilité des utilisations en ligne et aider à résoudre les problèmes de transparence dans le partage de la valeur créée.  

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations par bloc de manière transparente, sécurisée, et fonctionnant sans l'intervention d'un intermédiaire ou d'un organisme tiers (banque, notaire, cadastre…) pour le contrôle. Sa base de données distribuée contient l’historique de tous les échanges effectués entre les utilisateurs depuis sa création. Elle gère cette liste d’enregistrements en la protégeant contre la falsification ou la modification. 

Les informations ne sont pas hébergées sur un serveur central mais des systèmes décentralisés et gérées de façon collective par ceux (les "mineurs") qui sont en mesure de fournir de la puissance de calcul. 

Les caractéristiques de la blockchain - son caractère décentralisé, son système de sécurisation cryptographique sophistiqué, sa transparence – lui ouvrent de très larges applications. Certains considèrent qu'elle pourrait devenir à terme la nouvelle infrastructure des échanges et constituer une révolution aussi fondamentale qu’internet. 

Lire plus sur Techniline.