Pourquoi le plastique biodégradable n’est pas la solution miracle aux déchets marins

Début 2016, Sirris a consacré plusieurs articles au recyclage des plastiques, à l’économie circulaire et au bioplastique comme alternatives durables aux déchets plastiques. Dans ce contexte, le PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement) a récemment indiqué que le plastique biodégradable n’est pas aujourd’hui une solution pour les déchets marins. Dans les faits, il conviendrait en premier lieu d’améliorer notre gestion des déchets.

En juin 2016, l’UNEP a publié un rapport sur « Les débris plastiques et microplastiques marins ». Concernant les plastiques biodégradables, le rapport établit qu’ils ne constitueraient pas une solution au problème des déchets marins. En accord avec cette conclusion, European Bioplastics (EUBP) soutient l’appel du rapport à des recherches approfondies et au développement de normes claires sur la biodégradation en environnement marin. 

Comment dépolluer les mers et océans des matières plastiques ?              

Selon le rapport, les principales solutions à la présence de plastique dans les eaux marines se trouvent dans l’amélioration de la collecte, du tri et du recyclage des déchets, en particulier dans le monde en développement. Parmi d’autres initiatives, le rapport cite l’initiative récente mise en œuvre par Boyan Slat et son projet « Ocean Cleanup » comme un exemple particulièrement positif. De plus, adopter une approche holistique est de plus en plus essentiel pour que nos eaux marines soient dépolluées. L’économie circulaire peut être utilisée comme cadre d’inspiration.        

Pour en savoir davantage, consultez notre plateforme Techniline et lisez l’article sur la place du plastique dans l’économie circulaire. Une lecture incontournable !