Optimalisation du procédé de moulage par injection en solutionnant le problème d’adhérence des pièces

Pendant le procédé de moulage par injection, les pièces en plastique peuvent rester collées à la matrice et se briser pendant le démoulage, occasionnant une usure supplémentaire de la matrice et un allongement du temps de cycle. Il est donc impératif de rechercher une solution à cette problématique inhérente au moulage par injection. Sirris et la KU Leuven ont joint leurs efforts pour résoudre ce problème fréquent.

Dans le cadre d’un projet TETRA, la Cellule Matières plastiques de la KU Leuven et les départements Precision Manufacturing et Smart Coatings de Sirris réalisent une étude pour déterminer l’effet anti-adhérence de plusieurs traitements de surface différents, en particulier l’efficacité anti-adhérence des surfaces texturées, des matériaux de revêtements, et de la combinaison de l’une ou l’autre texture avec l’un ou l’autre matériau. L’objectif est d’améliorer la rentabilité économique du procédé en réduisant la force requise pour éjecter les pièces et en réduisant le temps de cycle.

Dans le cadre des projets TETRA, les promoteurs de projet s’efforcent de nouer des accords de partenariat avec des entreprises directement concernées par cette technologie. Par conséquent, nous faisons appel à un groupe d’utilisateurs qui reçoivent la possibilité de participer à la direction des travaux et même de faire réaliser une étude de cas.

Ce sujet vous intéresse ? Prenez contact avec nous, ce qui nous permettra d’inclure votre entreprise dans la demande de projet et de formuler ainsi une proposition de projet en prise directe avec les problèmes à résoudre !