Pieter Jan Jordaens

Avant même les récentes évolutions qui affectent notre approvisionnement énergétique, le gouvernement belge avait l’ambition de faire passer la production d’énergie renouvelable à la vitesse supérieure. À cette fin, l’éolien offshore dans la mer du Nord belge est le premier secteur visé. L’innovation technologique a un rôle important dans ce contexte. Nous l’aborderons dans la deuxième édition du Wind Energy Technology Summit en juin.

Bram Cloet
Ozlem Ceyhan Yilmaz

Le givrage pose de nombreux défis et risques dans nos activités quotidiennes ou pour le fonctionnement des machines. Chez Sirris, nous nous sommes employés à améliorer nos connaissances sur les événements de givrage atmosphérique et à trouver des moyens d'atténuer le givrage. Ce travail s’inscrit dans le cadre des projets COOCK Fighting Icing et NewSkin.

Ozlem Ceyhan Yilmaz
Bram Cloet

Avec le retour des grands froids, un nombre appréciable d’équipements, au nombre desquels les avions et les éoliennes, sont aux prises avec les répercussions des basses températures, des précipitations hivernales et du gel. Nous avons récemment souligné que les variations de température et le givrage comptent des dix causes majeures des défaillances qui affectent les éoliennes. Divers développements récents devraient changer la donne en permettant à plusieurs secteurs d’activité de réaliser des économies et de s’épargner bien des efforts.

Bart Teerlinck

En raison de leur implantation en mer, les installations offshore sont soumises à un niveau de corrosion exceptionnellement élevé. Le 2 décembre, Sirris organisera la masterclass ‘Solutions de corrosion pour les dispositifs d'énergie renouvelable offshore’, qui traitera du défi de la corrosion dans les énergies renouvelables offshore et ciblera un large public de l'ensemble de la chaîne de valeur offshore, dont les propriétaires, victimes de problèmes, les fournisseurs de solutions, les sociétés d'exploitation et de maintenance ainsi que les instituts de recherche. Six conférenciers interviendront.

Pieter Jan Jordaens

L'analyse des données de quelque 7.000 éoliennes a révélé les principales causes des périodes d’indisponibilité (downtime) et donc des pertes de production lorsque les éoliennes ne fonctionnaient pas. Il est possible de résoudre ou d'éviter beaucoup de ces problèmes.

Bart Teerlinck

En raison de leur situation en mer, les installations offshore sont soumises à un niveau de corrosivité exceptionnellement élevé. Il n'est pas surprenant que ce thème soit l’un des temps forts de la masterclass « Solutions à la corrosion des dispositifs d’énergie renouvelable offshore ». Spécialiste du domaine, Hendrik Müller fera brièvement le point sur les systèmes de protection contre la corrosion sur les éoliennes offshore. Pour sa part, C-Cube expliquera comment ses mesures SIE peuvent servir au suivi de la qualité des revêtements. Sirris donnera un aperçu de l'état actuel des connaissances, des techniques de surveillance et des perspectives.

Bart Teerlinck

Le 2 décembre, Sirris organisera la masterclass « Solutions de corrosion pour les dispositifs d'énergie renouvelable offshore », qui traitera du défi de la corrosion dans les équipements d’énergie renouvelable offshore et ciblera un large public de l'ensemble de la chaîne de valeur offshore, dont les propriétaires, victimes de problèmes, les fournisseurs de solutions, les sociétés d'exploitation et de maintenance ainsi que les instituts de recherche. Six conférenciers interviendront. Dans le présent article de blog nous donnerons un aperçu de trois des interventions.

Bram Cloet

En 2021, Fairwind, une entreprise belge qui conçoit et fabrique des éoliennes à axe vertical, a réalisé des essais climatiques sur un prototype d'éolienne polaire de 50 kW dans la grande chambre d'essai climatique de l'OWI-Lab, chez Sirris. Ces essais étaient destinés à vérifier, à très basse température, le bon comportement de l'arbre central de la Polar-Version grandeur nature.

Pieter Jan Jordaens

Les entreprises belges du secteur de l'énergie éolienne comptent aujourd'hui parmi les leaders mondiaux. Elles peuvent compter sur le soutien d'OWI-Lab. Cette plate-forme d'innovation et de connaissance, qui existe depuis 10 ans maintenant, rassemble des chercheurs et des ingénieurs de Sirris, de la VUB et de l’UGent. La pollinisation croisée entre l'industrie et le monde universitaire est manifestement la clé du succès de nos entreprises belges.

Joey Bosmans
Pieter Jan Jordaens

La formation de givre en période hivernale, ou en haute altitude, reste un obstacle majeur pour beaucoup d’entreprises industrielles, entre autres, dans les secteurs de l’aéronautique, construction, énergie (éolienne) et transport. Les entreprises sont à la recherche de solutions permettant soit d’atténuer l’épaisseur de la couche de givre, soit de faciliter le travail de dégivrage. Souvent les travaux des chercheurs se focalisent sur la conception de nouvelles structures de surface ou sur la mise en œuvre de technologies de revêtement avancées. Toutefois, pour déterminer le potentiel d’efficacité réelle de ces technologies, encore faut-il tester les solutions envisagées dans un environnement d’utilisation « réaliste ». Sirris est équipé pour le faire.