Nouvel acier élaboré par métallurgie des poudres pour le travail à froid

Il est notoire que les aciers élaborés par métallurgie des poudres (‘aciers MP’) possèdent de meilleures propriétés que les aciers laminés et forgés classiques. Le producteur suédois de l’acier Uddeholm est depuis longtemps déjà un important producteur d’aciers de ce type. La gamme des aciers pour travail à froid s’est récemment enrichie d’une nouvelle nuance : Vanadis 8.

Comme leur nom l’indique, les aciers pour travail à froid sont des aciers destinés à des usinages métalliques à température ambiante, comme le pliage et la découpe. Ils se distinguent ainsi des aciers pour travail à chaud, mieux adaptés aux usinages métalliques à une température plus élevée (comme le forgeage, le laminage ou l’extrusion).

Étant donné que la température influe fortement sur le comportement de l’acier en général, la composition des aciers de ces deux groupes est très différente. Fort de toute l’expérience accumulée au contact de ses clients, le sidérurgiste Uddeholm a mis au point, après des années de recherche et de développement, une série d’aciers spéciaux à la composition unique qui ne s’inscrivent donc pas dans le système de normalisation DIN.

Aciers MP

Un avantage majeur de l’acier MP est son ‘isotropie’ : la résistance et la dureté sont quasiment identiques dans les trois directions perpendiculaires entre elles. Dans le cas d’un acier forgé ou laminé, l’influence de la transformation à chaud reste présente. Il suffit de penser aux bandes qui apparaissent après attaque chimique, suite au forgeage ou au laminage. Ces bandes sont généralement indésirables : leur composition chimique est variable et elles ont donc aussi, après durcissement, une réaction à la trempe et une microdureté différentes. La résilience semble également très influencée par ces bandes.

Lire plus sur Techniline.