Nouveaux matériaux pour AM

Imprimer de la cellulose, des poudres polyuréthanes, de la poussière de lune ou de Mars. 

Imprimer de la cellulose 

Jusqu'ici, il était difficile d'utiliser la cellulose comme matériau imprimable parce que d'une part, à la chaleur elle ne fond pas mais se détruit, et que d'autre part en solution elle est trop visqueuse pour être extrudée. Pourtant il s'agit d'une matière intéressante car largement disponible, renouvelable et biodégradable. 

Des scientifiques du MIT ont développé un procédé d'impression 3D qui opère à température ambiante et en solution : ils dissolvent de l’acétate de cellulose dans de l’acétone. Comme ce solvant est très volatil, il s’évapore dès que le matériau est extrudé. Le procédé se déroulant à froid, la vitesse d'impression est rapide.
Un balayage à l'air chaud peut accélérer le processus.

Lire plus sur Techniline.