Industrie 4.0 ou Smart Manufacturing est un sujet qui suscitent de nombreuses discussions. Mais où en est la normalisation ? A quoi faut-il s’attendre à l’avenir dans le domaine ? Vous voulez savoir quelles sont les normes qui vous concernent ? Sirris a collectionné les informations les plus importantes sur la normalisation Industrie 4.0, comprenant une liste des questions fréquemment posées sur le sujet.

De plus en plus de robots et de véhicules autonomes travaillent aux côtés des opérateurs. Mais où en est la normalisation ? A quoi faut-il s’attendre à l’avenir dans le domaine ? Vous voulez savoir quelles sont les normes qui vous concernent ?

Le nouveau standard ouvert 'umati' est destiné à unifier la communication de toutes les machines. Cela permet aux entreprises utilisatrices de s'appuyer sur des solutions moins fragmentées et de réduire énormément le temps de mise en route des nouveaux équipements. Pour un fabricant de machine, c'est un argument de vente unique et important.

Le monde moderne est toujours plus interconnecté. Les services et les entreprises doivent être en mesure de partager les informations les plus récentes et les plus précises sur le système de production et son fonctionnement. La norme international, IEC 62832, Digital Factory Framework, actuellement en cours d'actualisation, fournit une référence commune pour la numérisation des données relatives aux systèmes de production.

En ce début du mois d’août, une nouvelle norme opérationnelle vient d’être publiée conjointement par l’ISO et l’ASTM spécifiant les exigences pour la qualification des opérateurs des machines à fusion laser sur lit de poudre métallique et des équipements de fabrication additives utilisés pour des applications aérospatiales. Ce document s’applique si l’essai de qualification de l’opérateur est exigé par un contrat ou par les normes d’application.

Les entreprises manufacturières considèrent l'optimisation des activités de logistique interne comme un moteur important pour rester compétitives. Dans une série de blogs, nous nous sommes intéressés de plus près aux différents défis et aux solutions possibles et en particulier aux AGV. Afin d'encadrer la mise en service des chariots industriels automatisés sans conducteur, la nouvelle norme ISO 3691-4 :2020 détaille les exigences pour garantir la sécurité des opérateurs.

La fabrication additive entre progressivement dans la production industrielle de série, en particulier dans des secteurs comme le médical, le spatial, l’aéronautique et même récemment l’automobile. L’évolution rapide des technologies a forcé les industriels à développer leurs propres normes et spécifications de production et de qualification.

Comme les masques buccaux à usage quotidien vont constituer un élément essentiel de la stratégie de sortie, il y a donc un besoin urgent pour un document de référence officiel pour la Belgique.

L'assurance qualité en additive manufacturing passe par le contrôle strict de la matière première et son suivi tout au long des processus de production.

Restez au courant des derniers développements en matière de réglementation et de normalisation traitant du droit des contrats et du GDPR, de la sécurité incendie, du Building Information Modelling, de l'Internet of Things, des questions douanières ainsi que des dernières évolutions de la législation technique.