N’attendez pas les normes pour passer au Smart Manufacturing

Industrie 4.0 n’est pas un moment précis. Une bonne stratégie détermine comment utiliser les normes actuelles pour soutenir des modifications qui sont pertinentes aujourd'hui tout en soutenant les évolutions futures. C’est la raison pour laquelle la cellule normes Industrie 4.0 lance sa lettre d’information mensuelle.

Le « Smart Manufacturing » a déjà porté de nombreux noms : Manufacturing USA (États-Unis), Industrie 4.0 (Allemagne), China 2025 (Chine), Industrie du Futur (France) ou encore Robot Revolution Initiative (Japon). Le Royaume-Uni, la Suède, la Corée et l’Inde ont eux aussi lancé des initiatives à l’échelle nationale. 

Quels sont leurs points communs ? Tous ces pays :

  • créent une philosophie du Smart Manufacturing 
  • exploitent la puissance de la numérisation pour aider les fabricants à réduire leurs dépenses d’investissement et leurs stocks tout en améliorant la productivité 
  • enrichissent les normes existantes afin de concrétiser cette philosophie

Ce dernier point est une distinction importante : ces initiatives ne visent pas à créer de nouvelles normes. Elles déterminent comment utiliser au mieux les normes existantes.

Cela signifie que les fondations d’Industrie 4.0 et d’autres initiatives sont élaborées au sein d’organismes de normalisation comme l’IEC, l’ISO, l’ISA, l’IEEE et l’OPC Foundation. C’est là que l’influence débute et que le leadership se met en place.

Le paysage normatif d’Industrie 4.0
(Source : IEC TC65 Dashboard)

C’est le moment de se jeter à l’eau

Pour les entreprises qui hésitent à entamer leur trajet vers le Smart Manufacturing tant que de nouvelles normes n’ont pas été publiées, le seul conseil est de se jeter à l’eau. Il n’y a aucune raison d’attendre. 

Les normes Industrie 4.0 mettront des dizaines d’années à aboutir à l’état idéal où les données transitent en toute transparence entre les applications et les appareils multifournisseurs. Les entreprises ne doivent pas considérer ceci comme une raison d’attendre, mais au contraire comme une motivation à se mettre au travail immédiatement. L’industrie s’adapte lentement aux nouvelles technologies, surtout parce que des décennies peuvent être nécessaires pour remplacer des actifs existants par de nouvelles versions Industrie 4.0. La transition doit se faire en phases. Industrie 4.0 n’est pas un moment précis. Une bonne stratégie détermine comment utiliser les normes actuelles pour soutenir des modifications qui sont pertinentes aujourd'hui tout en soutenant les évolutions futures. 

L'antenne-normes Industrie 4.0 entend aider les fabricants de machines et de cellules de fabrication automatique, les intégrateurs de systèmes informatiques et les utilisateurs finals à prendre en considération des normes reconnues ou en attente lors de l’élaboration de stratégies de développement explicites pour les services numériques internes ou externes de l’entreprise. Le conseil allemand de normalisation Industrie 4.0 a décidé de normaliser principalement les spécifications existantes par l’intermédiaire d’IEC TC65. Nous allons donc nous focaliser en priorité sur les travaux de ce comité technique.  

Pour vous aider à passer d’une « Hierarchical Automation Architecture » à une « Service Oriented Control Architecture », nous allons publier une lettre d’information mensuelle (en anglais) qui fournira les dernières nouvelles du paysage normatif d’Industrie 4.0
Abonnez-vous ici pour recevoir cette lettre d’information mensuelle!