Modélisation thermique des moteurs électriques avec des données en libre accès

Pour choisir le moteur optimal pendant la conception, une approche basée sur un modèle peut apporter une solution adéquate, en général plus efficiente que la réalisation de différents prototypes. Toutefois, les données des différents moteurs que l’on souhaite comparer ne sont pas toujours disponibles. Une nouvelle méthode basée sur des informations en libre accès permet de contourner l’obstacle.

La méthode développée par la KU Leuven-Electa et Flanders Make a été appliquée et validée sur des moteurs synchrones à aimant permanent, un moteur typique pour les servo-applications.

Le couple maximum des moteurs synchrones à aimant permanent (PMSM) est limité par la température maximum dans les bobinages et noyau. Avec refroidissement, ce type de moteur peut prester au-dessus de ses spécifications, avec la même durée de vie. On peut ainsi sélectionner un moteur plus compact, moins cher, et plus léger pendant la conception de la machine. Ce qui apporte une possibilité de réduire le coût des machines et de les rendre plus compactes, plus puissantes et plus économes en énergie.

Lire plus sur Techniline.

Le 23 février, Flanders Make organise son premier Seminar Day de l’année 2017, au cours duquel les entreprises concernées présenteront les résultats et le savoir acquis ('lessons learned') relatifs à trois projets. Les résultats du projet Opcope seront également présentés.